LeMans FC, un but… pas deux

0 21.11.2011 09:33

Le Mans 1Sedan 1Un point au MMArena : Sedan restera dans l’histoire du MMArena comme le premier club à avoir accroché un point. Simple anecdote certes, mais les Manceaux ont bien été gênés par ces Ardennais reposant sur une défense bien verrouillée par l’ancien Strasbourgeois et international espoir Bellaïd, auteur de plusieurs tacles décisifs.Court répond à HelstadMalgré un final pied au plancher. Notamment dans le dernier quart d’heure, les locaux n’ont pu arracher la décision. Et ce malgré plusieurs situations favorables pour Poté (82’), Helstad (75’; sauvetage de Costil) ou Louvion (85’). Les débordements et la vitesse du rentrant Ouali avaient provoqué quelques brèches sur le flanc droit. Mais sans succès.On pensait que Le Mans avait fait le plus dur avant le repos. Marquer les premiers était de nature à leur accorder un certain confort. Surtout que cette réalisation était le reflet d’une action. Cuffaut décalait sur la droite Corchia (seconde passe après son centre sur Adénon à Tours). Son centre au cordeau était propulsé dans la cage par Helstad. Premier but de… la poitrine pour le « goleador » de cette L2 permettant à son tableau de chasse de grimper à 14.Cette avance témoignait des intentions percutantes illustrées par ce débordement de Cuffaut (12’) redressant un ballon impossible, mais pas exploité. Cette prise de position n’allait pas s’inscrire le temps.La faute à une erreur d’attention d’Adénon, il était un peu en retard au marquage sur Court, dont la frappe puissante et flottante surprenait Ovono (33’). La réplique du but (son 3e) réussi par le Sedanais lors de la dernière journée à Clermont. Cette égalisation bridait l’élan des Manceaux. Ils revenaient à la reprise avec la volonté d’accrocher la gagne. On le vérifiait avec leur final au pas de course. Mais les Sedanais n’étaient pas décidés à céder une seconde fois. À l’image de leur centrale, où Traoré épaulait bien Bellaïd.Ils avaient aussi deux opportunités de créer le danger par Fauvergue pris en grippe par le public sur quelques comportements pas trop fair-play.L’échappée ratéeCe score de parité avait quelque chose de frustrant. De rageant. Car les leaders avaient tout pour creuser l’écart. Dijon (le futur hôte de LeMans FC samedi prochain) a surpris Evian et Boulogne a craqué face aux Lavallois (4-0). Le quatrième boulonnais est désormais à quatre longueurs des Sarthois (42 pts) suivis par un nouveau dauphin, le surprenant Ajaccio (41 pts) victorieux à Vannes.Cette soirée était bien celle des « occases » manquées. La victoire aurait été synonyme de coup d’accélérateur en tête. Mais verdict : un but, pas deux… Et un point pas trois.Christian LOUISVoir : la galerie photos du match

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.