LeMans FC : l’heure des premières appréciations

0 21.11.2011 09:51

La préparation estivale du Mans FC touche à sa fin. Le moment pour Arnaud Cormier et ses hommes de dresser un premier constat alors que se profile, vendredi, le 1er tour de la Coupe de la Ligue au Havre.Il est probablement un peu tôt pour être catégorique sur les espoirs que peuvent caresser les Manceaux avant leur retour officiel en Ligue 2. Relégués après cinq saisons consécutives parmi l’élite, les hommes d’Arnaud Cormier bénéficient naturellement d’un statut de favori qu’il faudra assumer en engrangeant un maximum de points et ce dès le début du championnat.La préparation : un bilan contrastéDeux victoires, deux nuls, une défaite. Vu ainsi, le bilan des rencontres amicales disputées par LeMans FC n’est pas médiocre, mais comporte quelques fausses notes. Et notamment la défaite face à Tours (3-1), où les Manceaux furent clairement en dessous. Néanmoins, même si elle n’explique pas tout, la lourde préparation imposée par le staff a pu peser au moment d’affronter les Tourangeaux. Une hypothèse corroborée par Arnaud Cormier : « J’ai souhaité ce type de préparation, et je l’assume. Il fallait provoquer une prise de conscience, se préparer à un championnat où tout le monde nous attendra ». Si les joueurs ont ainsi parfois paru empruntés physiquement, la dernière prestation face à Clermont (1-1) fut clairement la plus convaincante, preuve peut-être que le groupe monte en puissance.Un équilibre attaque-défense à trouverAssez bien en attaque, manque de concentration derrière. Telles sont les appréciations que l’on peut formuler à l’encontre de l’élève Sang-et-Or. Devant, le match de samedi a mis en relief un certain allant offensif. Entre un duo Helstad-Cissé se trouvant bien, Dossevi et Lamah très percutants et de nombreuses occasions de but, les satisfactions existent. Reste à concrétiser ces situations : « On doit être capables de tuer le match, de mener plus sereinement », admet volontiers le coach sarthois. En revanche, l’arrière-garde a montré des signes de fébrilité. Tandis que la cage mancelle n’a pour le moment jamais été gardée inviolée, l’équipe se montre vulnérable sur coups de pieds arrêtés, et commet quelques erreurs de placement. L’incertitude liée aux futurs titulaires en charnière n’y est sûrement pas étrangère.Un effectif instableC’est sûrement la plus grande difficulté à gérer pour Arnaud Cormier. Certains joueurs (Cerdan, Corchia…) peuvent encore être amenés à partir, ce qui perturbe forcément la réflexion du technicien manceau dans la composition de son équipe : « J’ai une base qui se dégage, mais je dois rester préparé à toute éventualité liée au mercato ». Ajoutez à cela la nécessité de transformer en machine à gagner un groupe encore touché par la relégation, et vous verrez que l’affaire n’est pas simple.Nicolas PELTIER

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.