LeMans FC doit se séparer de Bollée… Sur le podium

0 21.11.2011 09:25

N’en déplaise aux nostalgiques, cette « der » probable à Léon-Bollée passe un peu au second plan. Pas tant en raison de l’incertitude qui plane encore sur la date d’entrée dans le scintillant MMArena (voir notre cahier sport de ce lundi), mais bien parce que l’enjeu strictement sportif de la rencontre focalise toute l’attention d’Arnaud Cormier et de ses ouailles.« Ce n’est pas un argument mis en avant auprès de mes joueurs pour les motiver », confesse le coach manceau. Il faut aussi dire que Bollée sonne creux depuis trop longtemps et que le joyau qui attend les Sang et Or a de quoi faire rêver. En tout cas, l’heure n’est pas à la dispersion, à une étape de dresser le bilan de la mi-parcours. Un parcours à la hauteur des espérances et qu’il convient de ne pas entacher au moment de refermer l’année 2010. Car un 3e faux pas à domicile (après Châteauroux et Evian) compromettrait très certainement les chances mancelles de rester dans le trio de tête, Sedan, Le Havre et Tours n’étant qu’à une victoire derrière (29 pts).« Malgré notre match de retard à Laval, on a l’opportunité de rester sur le podium, voire même de reprendre la tête du classement. » « Or, être dans les trois premiers à la trêve est l’objectif qu’on s’était fixé en début de championnat. » En empochant les 3 points ce soir contre les Vannetais, LeMans FC s’offrirait en effet presqu’un match « bonus » à Laval (sans doute le 11 ou le 12 janvier).Un terrain qui va vite se dégraderPetite contrariété tout de même, ce match d’adieux ne se fera pas sur une pelouse idéale, après les précipitations de ces derniers jours. Elle risque, à l’inverse, de vite se dégrader. « D’où l’intérêt de partir fort dans ce match. Parce qu’au fil des minutes, ça risque d’être de plus en plus compliqué de mettre de la vitesse dans le jeu », souligne Arnaud Cormier. Sans compter que Vannes, à la peine dans ce championnat (17e, 9 matchs sans victoire), pourrait bien proposer une défense repliée et compacte difficile à contourner.L’entraîneur sarthois sait au moins que ses joueurs ne seront pas sapés par la fatigue au sortir d’une pause forcée de 10 jours, « voire plus pour ceux qui n’ont pas joué en Coupe à Bayeux. » Une coupure pas spécialement jugée « gênante » par Arnaud Cormier. « A cette période-là de la saison, ce n’est pas trop un problème. » « Après une vingtaine matchs joués, le rythme est là. » Plus ennuyant déjà, ces dernières séances d’entraînement des Manceaux passablement perturbées par la météo…Alexis BABINConsulter le dossier LeMansFC

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.