LeMans FC doit croire en sa voie

0 21.11.2011 10:07

Ligue 2. Banco chez le leader au pied du casino d’Annecy. Evian est toujours gaillard et LeMans FC ne saurait le laisser s’échapper avec une avance de six longueurs.Ça coule de source. Ce voyage à Evian imposera d’éviter au moins sur une défaite, qui dégagerait une voie quasi royale pour l’ETG. Cet actuel leader n’est qu’une fausse surprise, qui rêve de pousser le bouchon un peu plus loin. Arnaud Cormier n’est pas le seul à le relever. « Ils se disent une petite équipe, un promu. Bernard Casoni affirme que les gros effectifs ne sont pas là. Mais qu’il regarde un peu, plus son groupe. Il suffit de comparer le nombre total de matches joués en L1 par les siens, il n’y a pas photo avec nous ». Allusion aux Sorlin, Lacour (cette fois absent) ou Barbosa (désormais rejoints par Caçapa).Les traces du match allerIls avaient géré le match aller à… onze contre dix. Ce qui est le reflet d’un vécu certain. Cette première manche a laissé quelques traces dans les esprits. « Ils ont fait tout un cinéma en accusant Helstad d’avoir un coup de coude à leur défenseur sur son but. Or il s’était heurté à Dieye. D’où une probable influence sur l’expulsion de Bouhours. On n’avait pas trop goûté cette attitude ». Raison de plus pour essayer de leu rendre la monnaie de leur pièce après le 3-2 de Léon-Bollée.« Etre challengers on apprécie »Une fois n’est pas coutume, les Manceaux (désormais 5e) ne se présenteront pas, cette fois, en favoris. Ce qui dans le passé leur a plutôt bien réussi. « On apprécie être challangers. La dernière fois qu’on était dans cette situation, on avait gagné à Tours, qui avait trois points d’avance sur nous ». Une référence à prendre en compte.Même si les Savoyards sont actuellement le plus réguliers avec leurs 53 points (un seul de plus que Dijon et Ajaccio). Mais ils sont moins costauds à domicile (11e ; 27 pts) qu’à l’extérieur (1er ; 27 pts)… Juste devant les Sarthois, qui les grilleraient bien dans ce classement. Cela étant, ce ne sera pas simple. Ces Évianais affichent de soldes arguments bien détectés.« Un terrain pas terrible »Le coach sarthois reteindra, avant tout, la qualité médiocre de la pelouse. « Leurs relances sont très longues vers le grand Sagbo en pointe. Ensuite, ils construisent autour de ses remises dans des périmètres réduits, où ils se trouvent bien ». La parade est toute trouvée. « Etre présent défensivement à chaque retombée du ballon et surtout fermer les espaces au maximum ». Une stratégie que les Manceaux maîtrisent plutôt bien hors de leurs bases.Sauf à Dijon dans des circonstances particulières (un revers 3-2 contestable, relançant les Bourguignons et freinant les Sarthois), ils ont plutôt construit leur saison à l’extérieur.En poursuivant ainsi, l’affaire serait dans le lac. Alors, c’est le moment de croire en sa voie.Christian Louis

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.