LeMans FC doit appuyer sur le champignon

0 21.11.2011 09:39

Dix points conquis hors de ses bases. Trois seulement à la « maison ». LeMans FC a besoin de grappiller d’autres subsides à domicile pour réellement se positionner en prétendant à l’accession en mai prochain. Quelques tendances incitent à un certain optimisme. Mais seuls les résultats seront de nature à les imprimer de façon indélébile.1- Gagner à BolléeLe staff manceau sait très bien qu’une impatience commence à poindre dans les travées de Bollée. Trois nuls (Reims, Boulogne et Dijon) et une défaite (Châteauroux), ça ne colle pas vraiment à un parcours de candidat à la montée. « Depuis Boulogne, on a montré tout autre chose. Le contenu est en nette amélioration. On sentait que face à Dijon, le déclic n’était pas loin. » Mais l’expulsion de Louvion a tout remis en cause.2- Développement durableDe la continuité dans le discours : le coach manceau ne varie pas dans son approche. « Il a fallu repenser l’équipe et l’animation après la descente en Ligue 2, avec des nouveaux joueurs et un nouveau contexte. Aujourd’hui, si on veut atteindre nos objectifs, on doit afficher une continuité de travail. C’est le seul moyen de durer. »3- Tout le monde est làL’embarras du choix pour Arnaud Cormier. Mais il ne s’en plaint pas. Au contraire. « Je préfère gérer une telle situation. A fortiori quand on va renquiller trois matches en dix jours. On s’appuiera sur tout le monde. Personne ne s’attarde à l’infirmerie, ça prouve que tous sont très concernés. La conséquence positive d’un bon état d’esprit et d’un staff médical efficace. »4- Nîmes, un signe ?Le succès gardois a-t-il inversé la courbe ? Pourquoi pas, selon Arnaud Cormier. « On gagne le match, alors qu’on ne le méritait pas forcément, et ce pour la première fois de la saison. C’est peut-être un signe, je l’ai dit aux joueurs. » Ils ont besoin de vaincre le signe indien. Mais ça ne viendra qu’en provoquant les choses… Et en évitant de se faire naïvement surprendre.5 -Oublier le match amical d’août.Au sortir de leur stage à Rodez, les Sarthois avaient affronté les Clermontois (score 1-1 ; buts de Helstad et Salze). Un souvenir qu’Arnaud Cormier s’est évertué à expurger des pensées. « J’ai sensibilisé les joueurs sur le fait que les Auvergnats n’étaient plus les mêmes. Ils ont un effectif plus compétitif, plus solide. Cette équipe se projette vite vers l’avant, elle marque beaucoup de buts, à domicile comme à l’extérieur. Il faudra faire attention aux contres, on a déjà connu ça ici. » Mais les locaux ont activé un panel d’idées. Pour ne pas être en mal de solutions et défricher un « cèpe d’or » en appuyant sur le… champignon.Christian LOUIS

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.