Le trésor de Neuville-sur-Sarthe pourrait rejoindre le Carré Plantagenêt

0 21.11.2011 09:36

Une décision des élus de la communauté de communes des Rives de Sarthe pourrait logiquement attribuer les découvertes archéologiques de Neuville-sur-Sarthe vers le Carré Plantagenêt.La découverte, annoncée mercredi dernier (lire Le Maine Libre du 23 juillet), des traces d’un sanctuaire gallo romain, pièces de mobilier, accessoires vestimentaires, à Neuville, enthousiasme les archéologues qui lui prédisent un intérêt d’ampleur nationale. « Un site dont la révélation nous a extrêmement surpris » avoue Véronique Cantin, maire de Neuville. « Encore que des photos aériennes prises pendant la grande sécheresse de 2003 laissaient apercevoir quelques traces ». Un espace destiné à recevoir une zone économique que les travaux (légalement obligatoires) de fouilles archéologiques préventives retardent. « Les fouilles doivent s’achever en septembre » modère Mme le maire, toutefois ravie de cette phénoménale exhumation. « D’ici là, tout aura été trouvé et extrait, tout ce qui doit être extrait, nous promettent les archéologues ». Alors, la communauté de communes des Rives de Sarthe, propriétaire du terrain, que préside Véronique Cantin, reprendra possession de son bien.Dès lors, la question se pose de connaître le destin de ce qui a été mis au jour.Deux ans de recherches après les fouilles« Une moitié revient à la communauté de communes propriétaire du site, l’autre à l’Etat » répond Véronique Cantin. « Mais évidemment, leur vocation est de nourrir la mémoire et la connaissance. En revanche, il faudra un peu de patience, pas moins de deux ans pour qu’ils soient répertoriés, étudiés, datés, estimés par les spécialistes. Et il faudra encore d’autres années pour savoir exactement l’histoire de ce site ». L’endroit où ils pourront être conservés se désigne de lui-même: le Carré Plantagenêt au Mans: qui est le musée historique et archéologique du territoire. « Ce serait évidemment la solution » admet Véronique Cantin, « encore auparavant faut-il recueillir l’avis du conseil de la communauté de communes ». Pour sa part, Jean-Claude Boulard, maire, président de la Métropole, considère que : « Ce serait la meilleure chose et un vrai plaisir que d’accueillir ces pièces. Une décision du conseil des élus du Val de Sarthe, dans ce sens, serait une reconnaissance de l’importance du musée dans la vie culturelle métropolitaine et départementale ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.