Le prix du tabac est prohibitif ils optent pour la contrefaçon

0 17.11.2011 16:30

Dans ce petit appartement du centre ville manceau, le jour est tombé. Attablés autour d’une bière, Mickaël et Vincent, la trentaine, se grillent quelques cigarettes. Ces chères cigarettes. « J’en reviens pas ! J’ai acheté un paquet de Marlboro tout à l’heure. Plus de 6 euros », s’agace le premier.Alors, le jeune homme est bien déterminé à maintenir ce plan B qu’il a mis en place il y a deux ans environ : « des clopes contrefaites », sourit-il. « La mère d’une copine connaît un routier qui ramène des cartouches de Camel de Rotterdam. Il en ramène de très grosses quantités en Sarthe. En général elle lui en prend 30 ou 40 et moi, je me fournis auprès d’elle, confie Mickaël. Je paie la cartouche 40 euros au lieu de 62. »« Ce sont des cigarettes fabriquées en Chine ou en Afrique. Elles sont contrefaites. Je le sais parce que je les ouvre pour fumer le shit et je vois bien ce qu’il y a dedans. Mais ça ne me gêne pas. Elles sont bonnes. » À côté de lui, Vincent va lui aussi passer commande dans les jours qui viennent. Et lui aussi est un habitué du marché parallèle.« C’est super simple »« Quand on a quelques connaissances, au Mans comme ailleurs, c’est super simple. Il suffit de travailler par exemple dans une grosse boîte. Il y a toujours un ou deux types qui proposent du shit, des vêtements, de la hi-fi, ou des cigarettes pas chers. En plus à mon avis, ça ne craint pas grand-chose pour nous. Plus pour ceux qui font les trajets. » « J’ai un copain qui fait les voyages en Andorre spécialement pour aller y chercher des cigarettes », indique Mickaël.« Le tabac, c’est l’avenir ! »« Il part avec sa femme, ses enfants. Ça passe mieux avec les douaniers. Il met une remorque derrière la voiture et il ramène de grosses quantités en Sarthe pour revendre. Seulement, il s’est fait attrapper une fois. Mais comme les autres trajets se sont bien passés, ça reste rentable pour lui. D’ailleurs il avait payé l’amende cash. » « Moi je connais un militaire qui en ramène d’Afrique. 15 euros la cartouche, glisse Vincent. Il y a plein de mecs qui arrêtent le trafic de shit pour se lancer dans celui de la cigarette. Le tabac, c’est l’avenir ! »Nicolas FERNANDLire l'intégralité du dossier dans «Le Maine Libre» de ce vendredi

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.