Le pape déplore l'affrontement entre "foi et modernité" en Espagne

0 21.11.2011 09:43

Le pape Benoît XVI a affirmé samedi que "l'affrontement" entre foi et modernité était "très vivace" en Espagne et appelé l'Europe à donner un nouvel élan à ses racines chrétiennes.Dénonçant le risque d'un retour à l'anti-cléricalisme "agressif" des années 30 en Espagne, Benoît XVI a appelé à une "rencontre entre la foi et la laïcité, et non pas à une confrontation", à son arrivée dans la ville de pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, première étape d'une visite de deux jours en Espagne.Benoît XVI, en soutane blanche, a été accueilli à sa descente d'avion par le prince héritier Felipe, fils du roi Juan Carlos, et par la princesse Letizia."J'appelle l'Espagne et l'Europe à édifier leur présent et à projeter leur avenir à partir de la vérité authentique de l'homme", a déclaré Benoît XVI dans son discours d'arrivée. Il a cité les paroles prononcées en 1982 par Jean Paul II en Espagne, qui avait "exhorté le Vieux Continent à donner une nouvelle vigueur à ses racines chrétiennes".L'Espagne et l'Europe "ne doivent pas se préoccuper seulement des nécessités matérielles des hommes mais aussi de leurs besoins moraux et sociaux, spirituels et religieux", a dit le pape.Auparavant, à bord de son avion, il avait appelé à "une rencontre entre foi et laïcité et pas une confrontation", en relevant que "l'affrontement entre foi et modernité" était "très vivace" en Espagne, un pays où le religion catholique est en déclin.Il a rappelé la naissance dans les années 30, avant la guerre civile et le franquisme, de forts courants prônant la laïcité et l'anti-cléricalisme. "L'Espagne a vu dans les années 30 (avant la guerre civile, ndlr) la naissance d'un anti-cléricalisme et d'un mouvement de sécularisation et de laïcisation fort et agressif", a indiqué le pape en mettant en garde contre un retour à cette tendance.Benoît XVI n'a toutefois pas fait allusion aux réformes de société, menées ces dernières années par le gouvernement socialiste, avec notamment la légalisation du mariage homosexuel (2005) et l'élargissement du cadre légal pour l'avortement (février 2010).A Saint-Jacques-de-Compostelle, première étape du voyage, il rappellera comment "les chemins menant à Saint-Jacques ont formé l'unite spirituelle du continent européen", a-t-il encore indiqué dans l'avion.Le pape s'est réjoui de "la renaissance" du pèlerinage vers la tombe de l'apôtre Saint-Jacques avec 260.000 pèlerins ayant déjà fait le chemin depuis janvier.Le pape a aussi évoqué l'étape de dimanche à Barcelone où il consacrera le temple de la Sagrada Familia encore en chantier, qui deviendra ainsi une basilique.Benoît XVI a rendu hommage au "courage" du père de la Sagrada Familia, l'architecte catalan Antoni Gaudi, catholique très fervent, qui a "su s'insérer dans la tradition des grandes cathédrales avec une créativité nouvelle"."Je suis ici comme messager et témoin d'évangile et j'irai aussi à Barcelone pour revigorer la foi de son peuple accueillant et dynamique", a-t-il ajouté."La foi a inspiré au génial Gaudi d'entreprendre dans cette ville avec la ferveur et la collaboration de beaucoup cette merveille qu'est l'église de la Sagrada Familia", a-t-il encore déclaré.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.