Le lancement de la saison de ski endeuillé par une avalanche en Isère

0 21.11.2011 10:01

Le lancement de la saison de ski a été endeuillé dimanche par une avalanche meurtrière qui a enseveli trois randonneurs à ski dans le massif de la Chartreuse (Isère), alors que les conditions météorologiques étaient "exécrables", selon les autorités.Vendredi soir, la préfecture de Haute-Savoie avait pourtant mis en garde les skieurs, venus profiter de l'ouverture prématurée des stations, contre un risque d'avalanche "bien marqué" dans les Alpes, dimanche. Risque qui devrait encore s'accentuer lundi avec de nouvelles chutes de neige suivies d'un redoux.Trois hommes d'une cinquantaine d'années, qui pratiquaient du ski de randonnée au col des Ayes, à 1.538 mètres d'altitude, entre les communes de Saint-Pancrasse et Saint-Pierre-de-Chartreuse, ont été emportés dimanche midi par une coulée de neige, qu'ils auraient eux-même déclenchée sur leur passage, selon les secours.Des témoins ont alerté les secours "après avoir constaté une coulée de neige et découvert que des personnes étaient en dessous", selon le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Grenoble (PGHM).Les randonneurs étaient en effet équipés d'émetteurs-récepteurs Arva, ces appareils de recherche de victimes d'avalanche permettant de les localiser rapidement pour accroître leurs chances de survie.Malgré la rapidité des secours, les corps sans vie des trois randonneurs ont été retrouvés en milieu d'après-midi.Samedi après-midi, une autre avalanche avait emporté trois skieurs à proximité des pistes de La Clusaz, en Haute-Savoie. Mais les victimes, deux hommes et une femme originaires de Haute-Savoie, avaient eu plus de chance.Immédiatement secourues par des skieurs locaux, l'une d'elle souffre d'une fracture ouverte du bras, une autre d'une fracture du bassin et la troisième se trouvait en état de choc, selon les gendarmes.L'avalanche avait été déclenchée par "un groupe de randonneurs à ski, qui pratiquaient du hors piste de proximité" en amont, dans la Combe de Borderan (bien Borderan). Une "grosse plaque de neige de 50 mètres de large s'est détachée vers 13H30 et a descendu 400 mètres de dénivellation", selon les secouristes."La situation du manteau neigeux est très délicate à l'heure actuelle", soulignait samedi Dominique Létang, directeur de l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (ANENA).Selon lui, 80% des avalanches se situent en général dans les trois premiers jours qui suivent de telles chutes de neige.De son côté, le colonel Bertrand François, de la gendarmerie de Haute-Savoie, a appelé les skieurs "à la plus grande prudence" estimant que "les clignotants sont au rouge vif pour les 48 heures qui viennent".Le 1er novembre, la première avalanche meurtrière de la saison de ski avait tué un père et ses deux fils partis à l'aube faire l'ascension de la Roche Michel, un sommet de plus de 3.000 mètres d'altitude situé en Savoie.Les corps des trois alpinistes, âgés de 62, 35 et 39 ans, avaient été retrouvés le lendemain.Une bonne partie des cent plus importantes stations de sports d'hiver ont ouvert samedi dans d'excellentes conditions d'enneigement, avec environ 90 centimètres de neige mesurés aux Ménuires (Savoie), selon France Montagnes.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.