Le concert de Sexion d’Assaut n’a pas résisté aux tirs de barrages

0 17.11.2011 16:31

Pour des raisons administratives et de sécurité indépendantes de notre volonté, nous avons décidé d’annuler ce concert ». C’est par ce communiqué lapidaire que le directeur de la salle Oasis, Thierry Biskup, a annoncé mardi en milieu d’après-midi ce que tout le monde pressentait depuis lundi. Les unes après les autres, les salles de concerts annulaient la venue de Sexion d’Assaut: Saint-Etienne, Caen, Guipavas près de Brest et Clermont. Depuis hier, Le Mans leur emboîte le pas.Mais, l’annulation du concert n’empêche pas les questions d’être toujours posées. Car si personne ne défend les propos homophobes tenus par le leader du groupe, l’interdiction est inappropriée pour beaucoup (lire ci-dessous). C’est le sentiment du premier concerné, Patrice Godefroy, directeur d’Art Scénic et programmateur de ce concert.Incompréhension« La seule solution que l’on ait trouvé, c’est l’interdiction, c’est à dire la pire des solutions. C’est une énorme connerie! On va juste renforcer dans leur haine tous ceux qui sont homophobes. On ne construit pas comme cela». Patrice Godefroy est agacé par cet épisode et juge hypocrites les prises de position des uns et des autres.« C’est un peu facile par exemple pour des programmateurs de salles subventionnées, des professionnels qui étaient tout heureux cet été d’annoncer qu’ils programmaient Sexion d’Assaut, de crier aujourd’hui avec les loups en leur jetant l’opprobre. On se moque du monde quand même ». Sexion d’Assaut, avec son producteur, avait proposer d’organiser un débat dans chaque ville entre le groupe et une association, ainsi que « la diffusion dans la salle d’un tract clair rédigé par le groupe mettant en avant cet aspect citoyen » et « l’enregistrement du concert afin qu’une trace audio existe pour vérifier que d’éventuels propos ne soient pas prêtés au groupe ».« On n’en a pas voulu. On a préféré interdire, c’est sans doute plus facile mais cela ne règle rien » regrette le programmateur. 1200 places avaient été vendues pour ce concert au Mans.Les billets sont remboursables aux points de vente à partir de ce mercredi 06 octobre. Serge DANILOA lire : « Avant l'Oasis, le groupe Sexion d'Assaut soulève la polémique»A lire : «A la justice de prendre ses responsabilités»A Voir : La réaction du maireEt vous, qu’en pensez-vous ? Inscrivez-vous sur Lemainelibre.fr et donnez votre avis !

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.