Le Cambodge en deuil, le bilan de la bousculade révisé à la baisse

0 21.11.2011 09:25

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a présidé jeudi à l'aube une émouvante cérémonie de deuil en hommage aux victimes de la bousculade de Phnom Penh, dont le bilan a été révisé à la baisse à 347 morts.Visiblement touché, Hun Sen a brûlé de l'encens devant un petit autel érigé au pied du pont menant à l'île aux Diamants, sur lequel la foule a paniqué lundi soir, provoquant de violents mouvements de masse dans lesquels des centaines de personnes sont mortes étouffées.Vêtu de noir, l'homme fort du pays était accompagné par sa femme Bun Rany en pleurs, et par plusieurs personnalités de son gouvernement. Les drapeaux du pays étaient en berne sur les bâtiments officiels et la plupart des écoles étaient fermées.Le bilan du drame a été révisé à la baisse jeudi matin de 456 à 347 morts, dont 221 femmes.Le ministre des Affaires sociales Ith Samheng, chargé d'établir le bilan au sein de la commission d'enquête sur la tragédie, a expliqué que certains chiffres venus des provinces avaient été comptabilisés deux fois.Les conclusions préliminaires de l'enquête ont attribué l'accident à une peur soudaine de la foule que le pont ne cède."Les morts sont survenues parce que le pont était surpeuplé et qu'il y a eu une panique qu'il allait s'écrouler parce qu'il était suspendu par des câbles et qu'il se balançait", a déclaré Prum Sokha, secrétaire d'Etat au ministère de l'Intérieur."Certains ont commencé à crier que le pont était en train de s'effondrer, que des gens étaient électrocutés et que les câbles d'acier se cassaient, alors les gens se sont poussés les uns les autres et sont tombés", a-t-il ajouté. "Les gens n'avaient nulle part où s'enfuir".Toutes les victimes ont été identifiées et ramenées chez elles, en grande majorité dans des camions militaires.Le gouvernement a admis n'avoir pas anticipé la présence de trois millions de personnes venues de tout le pays pour les trois jours de festivités. Il a pointé du doigt une société privée en charge des festivités et qui devait assurer la sécurité des festivaliers.La foule avait traversé le pont pour assister aux derniers spectacles, feux d'artifices et autres courses de bateaux de la Fête de l'eau, censée remercier le fleuve Mékong de nourrir les sols fertiles du pays et de fournir un poisson abondant.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.