L'associé français et musulman de Batman met en colère des blogueurs américains

0 21.11.2011 10:08

Criminels, nazis, psychopathes: le super-héros de comics américain Batman a affronté de nombreux ennemis depuis sa création en 1939. Mais depuis qu'il a recruté un musulman pour l'aider à combattre le crime à Paris, c'est à des conservateurs de son propre pays qu'il doit faire face."Le Batman français est un immigré musulman. Son nom est Bilal Asselah et c'est un musulman sunnite algérien, un immigré en excellente forme physique, adepte du parkour (discipline de gymnastique et escalade urbaine, ndlr)", écrit ainsi le blogueur américain Warner Todd Huston sur son site Publius Forum."Apparemment Batman n'a pas pu trouver un vrai Français pour être le +sauveur français+", ironise l'écrivain américain, conservateur militant, qui semble ainsi écarter de sa définition de "vrai Français" les millions de Français d'origine nord-africaine.Dans deux revues éditées par DC Comics et parues en décembre, le héros au masque de chauve-souris décide de choisir des super-héros afin de l'aider à combattre le crime dans les principales villes du monde.En France, il sélectionne Nightrunner, un jeune homme de 22 ans originaire de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, d'où sont parties les émeutes des banlieues qui ont enflammé la France en novembre 2005.La première page de la bande dessinée rappelle ces événements, à travers trois vignettes "Paris, ville de la culture", "Paris, ville de l'amour" et "ville de la musique, de la gastronomie et du vin", illustrées par des graffitis "vive la rage", des jeunes émeutiers cagoulés et un cocktail Molotov.Bilal Asselah est arrêté par erreur par la police et passé à tabac au cours de ces affrontements. Grâce à l'influence de sa mère, une pieuse musulmane, il rejette tout sentiment de haine et, dissimulé sous le masque et le costume noir de Nightrunner, devient un super-héros déterminé à faire triompher la justice.Mais pour des blogueurs conservateurs américains, choisir un musulman comme super-héros n'est qu'une nouvelle concession au politiquement correct."Au moment où de jeunes musulmans terrorisent la France, alors que le terrorisme musulman agresse le monde entier, les lecteurs de Batman sont plongés dans la confusion", dénonce Warner Todd HustonLe blog d'Angry White Dude (le mec blanc en colère) raille l'éditeur en suggérant de donner à "Nightrunner le musulman d'étranges nouveaux pouvoirs, comme celui d'enterrer les femmes jusqu'à la taille et d'écraser leurs têtes à coups de rochers", une référence à la pratique de la lapidation."Si vous êtes aussi malade et fatigué de ces islam-âneries, guettez la sortie de mon prochain album, L'Infidèle, mettant en scène Pigman (l'homme cochon), un ancien super-héros musulman devenu le cauchemar des jihadistes", avance de son côté le dessinateur de comics Bosch Fawstin.L'éditeur DC Comics a refusé de s'exprimer sur la controverse, mais l'auteur du comics associant Batman et Nightrunner, le Britannique David Hine, a confié au site Death and Taxes qu'il avait "tenté de créer le héros que je voudrais voir dans une bande dessinée si j'étais Français"."Les problèmes en banlieue et avec les minorités ethniques dominent l'actualité française sous le gouvernement de Nicolas Sarkozy et il était pour moi inévitable de faire de mon héros un Français d'origine algérienne", a-t-il précisé.Cette mini-tempête agitant la sphère des blogueurs américains - où les sites de gauche ou musulmans attaquent les conservateurs pour leur hostilité à l'idée d'un super-héros musulman - n'a jusqu'à présent guère suscité d'écho dans l'internet francophone.Les albums concernés, en anglais, sont en vente en France depuis le mois de décembre. Le petit nombre d'exemplaires disponibles a vite été écoulé, selon des libraires.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.