L'ambassade de France à Rome dévoile les trésors du sompteux Palais Farnèse

0 21.11.2011 10:32

Le Palais Farnèse, splendide édifice Renaissance qui abrite l'ambassade de France à Rome, ouvre exceptionnellement ses portes à partir de vendredi pour faire découvrir au public quelque 200 oeuvres ayant appartenu aux collections de la célèbre famille romaine.Dessins, sculptures, peintures et objets d'art dispersés au fil des siècles ont été rapatriés pour cette occasion dans leur écrin romain, oeuvre d'architectes prestigieux, au premier rang desquels Michel-Ange.Dans la cour du palais, situé dans le coeur historique de la Ville éternelle à deux pas de la place Campo di Fiori, le visiteur est accueilli par "Apollon citharède", une statue monumentale (4 tonnes!) en porphyre et marbre convoyée tout spécialement de Naples.Petite déception: deux pièces maîtresses de la collection, dont la majeure partie est aujourd'hui conservée au Musée archéologique de Naples, l'Hercule et le Taureau Farnèse, ne sont présentes que virtuellement à travers des panneaux de photos installés à leur emplacement originel dans la cour et le jardin.En haut de l'escalier d'honneur, on se console avec deux impressionnants "Daces prisonniers" qui veillent à l'entrée du Grand Salon.Outre le musée de Naples, la présidence de la République italienne et le château de Chambord ont prêté de somptueuses tapisseries, et le musée de Louvre des dessins d'Annibal Carrache.Autre pièce phare de l'exposition: un portrait de pape Paul III Farnèse signé Titien.Mais l'exposition vaut avant tout par la découverte d'un lieu habituellement fermé au public: son architecture, ses propriétaires et habitants successifs en font un lieu unique où l'on sent encore la trace de personnages aussi divers que la reine Christine de Suède, l'écrivain-diplomate Chateaubriand ou le peintre Balthus.Deux lieux exceptionnels sont d'une beauté à couper le souffle: la galerie des Carrache (1597-1608), ensemble exceptionnel de fresques sur les amours des dieux inspirées de Raphaël et de Michel-Ange, et la Salle des Fastes, dont le plafond à caissons et les fresques de Salviati servent de cadre au bureau personnel de l'ambassadeur, Jean-Marc de la Sablière."C'est une grande joie de pouvoir ouvrir le palais au public. Pendant quatre mois, nous allons cohabiter", s'est réjoui mercredi devant la presse le diplomate qui a lancé ce projet il y a trois ans.Grâce à un budget d'un million d'euros, recueillis auprès de sponsors, principalement Total, l'exposition devrait permettre d'accueillir quelque 100.000 visiteurs.Devant le bureau de l'Ambassadeur, on reconnaît sur une fresque le grand nez de François Ier et le menton en galoche de Charles Quint. Les deux célèbres ennemis se serrent la main sous l'oeil bienveillant de Paul III Farnèse. Beau sujet d'inspiration pour un diplomate...C'est à ce pape que revient le mérite d'avoir transformé une famille de la petite noblesse romaine en une véritable dynastie alliée aux plus grandes monarchies d'Europe.Suite au mariage de la dernière des Farnèse, Elisabeth, avec Philippe V d'Espagne, petit-fils de Louis XIV, le "Museum Farnesianum" passe définitivement en 1734 aux mains des Bourbons de Naples, dépouillant le palais romain de ses joyaux.Le palais romain a ensuite été loué aux ambassadeurs de France et des artistes, avant d'être racheté en 1911 par la France, qui le revend en 1936 à l'Italie de Mussolini, qui le lui reloue à son tour: le bail de 99 ans s'achève en 2036...Exposition "De la Renaissance à l'Ambassade de France"Du 17 décembre 2010 au 27 avril 2011Information et réservation au +39 06 32810 -

  1. Site de l'exposition du palais Farnèse

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.