La publicité pour les poulets de Loué ne fait pas rire tout le monde

0 21.11.2011 10:07

Axée jusqu’à présent sur le terroir et les saveurs d’antan, comme le montre l’un de leurs spots publicitaires, la communication de l'entreprise sarthoise Loué vient de prendre un sérieux virage. Une nouvelle publicité (voir notre photo), légèrement « décalée », s’affiche en effet sous les arrêts de bus ou sur les 4X3, un peu partout dans l’hexagone. Sur l’affiche, on aperçoit une personne en uniforme placée sous le traditionnel slogan « Poulet de Loué élevé en liberté », alors que d’autres, entassés dans une fourgonnette, apparaissent sous la mention « d’autres poulets ».Une campagne au ton nouveau, mais qui n’est pas du goût de tout le monde. Et surtout pas celui du syndicat Unité SGP police, qui s’est ému de cette campagne. A tel point que celui-ci s’est fendu d’une lettre au président du directoire de L.D.C, le groupe qui commercialise la marque Loué. Dans cette lettre, Nicolas Comte, secrétaire général du syndicat exprime « le mécontentement » de ses collègues qui, à travers cette affiche « sont dénigrés d’une manière la plus vulgaire ».Les réactions sur le netEt si ça grince du côté de ce syndicat de police, les réactions sur le net sont plutôt unanimes. Comme sur Twitter où @PierreBRT parle d’« Une chouette pub sarthoise pour les poulets de Loué… », tandis que d’autres reconnaissent le côté audacieux de l’entreprise, comme @JulienHorn qui note qu’« il fallait oser cette pub », tandis que @gularu précise que cette dernière « ne fait pas rire la Police ».A tel point qu’Yves de la Fouchardière, le directeur général des Fermiers de Loué, a dû s’expliquer suite au communiqué adressé par le syndicat de police au groupe L.D.C. Interrogé par l’AFP, il a assuré que l’objectif de cette campagne n’était pas d’avoir « une attitude dénigrante » et s’est dit désolé qu’elle ait pu être perçue de la sorte. « Je ne voulais pas de visuel qui puisse être désobligeant […] Si ça a été reçu comme ça, j’en suis vraiment désolé », a -t-il déclaré, en soulignant que les personnages sur l’affiche portent des uniformes qui ne sont ni des uniformes de policiers, ni de gendarmes. Selon lui, l’objet de la campagne est d’interpeller les consommateurs sur la différence entre un poulet élevé en plein air et un poulet élevé en batterie.A noter que dans le groupe L.D.C, dont font partie les marques Loué et le Gaulois, c’était plutôt cette dernière qui s’illustrait par des campagnes chocs, comme avec ce spot où des poulets dansaient le French Can-Can. Mais Loué est en train de réussir son virage, en faisant largement parler d’elle sur la toile, avec cette première campagne au ton nettement plus « fun ».Mathieu GruelSuivez l'actualité de la Sarthe et du Mans

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.