La navette Endeavour s'est désamarrée de la Station spatiale internationale

0 21.11.2011 10:03

La navette spatiale américaine Endeavour s'est désamarrée avec succès de la Station spatiale internationale (ISS) dans la nuit de dimanche à lundi pour entamer son retour vers la Terre mercredi et clore son ultime périple dans l'espace avant de prendre le chemin du musée.Après cela, il ne restera plus qu'un vol de navette, celui d'Atlantis dont le lancement est prévu le 8 juillet.Le désamarrage d'Endeavour est intervenu à 03H55 GMT lundi comme prévu et ce 346 km à la verticale de La Paz en Bolivie."Endeavour, nous avons une séparation physique" des deux vaisseaux, a dit le co-pilote de la navette, Greg Johnson, selon la retransmission en direct de la télévision de l'agence spatiale.Peu après, une cloche a retenti dans l'ISS pour saluer le départ d'Endeavour et ce selon une tradition empruntée à la marine.Les six astronautes d'Endeavour, dont un Italien de l'Agence spatiale européenne (ESA), avaient fait leurs adieux peu avant 11H00 GMT dimanche aux membres de l'équipage de la Station Spatiale avant d'aller s'installer dans Endeavour et se préparer à dormir. Ils ont été réveillés à 23H26 GMT dimanche.Les sas entre l'orbiteur et l'avant-poste orbital ont été verrouillés à 11H23 GMT dimanche, ce qui a marqué la fin d'un séjour à la Station de près de treize jours (12 jours, 22 heures et 27 minutes) dont quasiment onze jours durant lesquels ils étaient ouverts.Endeavour s'était amarrée à l'ISS le 18 mai deux jours après son lancement de Floride le 16 mai.Peu après qu'Endeavour s'est séparée de la Station spatiale, Greg Johnson a piloté manuellement l'orbiteur pour entamer un survol autour de l'avant-poste orbital à environ 180 mètres de distance afin de prendre des photos à haute définition et de faire une vidéo.Il devait passer ensuite les commandes au commandant de bord Mark Kelly qui, après s'être éloigné davantage de la Station, reviendra faire une approche partielle de l'ISS jusqu'à environ 330 mètres afin de tester une nouvelle technologie d'amarrage développée par la Nasa pour son nouveau vaisseau d'exploration spatial habité, le "Multi-Purpose Crew Vehicle".Ensuite, la navette s'éloignera définitivement de l'ISS.Durant cette mission, Endeavour et son équipage ont notamment livré et installé sur l'ISS le détecteur de particules "Alpha Magnetic Spectrometer-2" ou AMS, une expérience scientifique internationale unique de deux milliards de dollars visant à percer certaines des grandes énigmes des origines de l'Univers comme l'existence de l'anti-matière et de la matière noire invisible.L'AMS "sonde vraiment les fondations de la physique moderne", avait déclaré avant le lancement d'Endeavour le professeur Samuel Ting, du Massachusetts Institute of Technology, prix Nobel de physique et initiateur du projet.L'équipage d'Endeavour a aussi acheminé l'ExPRESS Logistics Carrier 3, une plateforme ouverte de fret qui a été attachée à l'ISS, ainsi que des pièces de rechange.Quatre sorties orbitales par une équipe de deux astronautes d'Endeavour ont été exécutées pendant cette mission permettant d'effectuer des tâches d'entretien et d'améliorer techniquement la Station.Si les conditions météorologiques le permettent, Endeavour doit atterrir en Floride mercredi à 06H32 GMT.Après la 135e et ultime mission de la navette spatiale en juillet, les Etats-Unis dépendront exclusivement des Soyouz russes pour transporter leurs astronautes à l'ISS à 51 millions de dollars le siège et ce le temps qu'un vaisseau américain, sans doute commercial, ne prenne la relève en 2015 au mieux.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.