La galère des CDD: le témoignage de Mélanie

0 17.11.2011 16:32

Mélanie fait partie de ces « jeunes diplômés » qui multiplient les CDD depuis plusieurs années avec un espoir qui s’amenuise au fil des contrats. Aujourd’hui, elle s’interroge sur son avenir.A 31 ans, elle aimerait bien mettre en avant son expérience. Et pour cause, après 13 contrats à durée déterminée, dont certains de 18 mois, dans le milieu de l’assurance et de la banque, cette jeune maman est passé de l’espérance du débutant au doute du salarié promené durant des années d’un CDD à un autre. « J’avoue que je ne sais plus trop quoi faire. Je suis en recherche très active et pourtant, je n’effectue que des CDD. C’est dur de rester positif et je me demande comment font les autres».Et pourtant, lorsque Mélanie se souvient de ses cours, de ses deux dernières années d’études qui l’ont conduit à un diplôme, Bac + 4, « nos professeurs nous assuraient que nous trouverions rapidement un job avec notre statut de « jeunes diplômés ». Ils nous faisaient rêver ».La perte de confiance s’installeLe rêve, c’était un CDI pour Mélanie. Il s’étiole un peu plus d’une mission à l’autre. « A chaque fin de mission, c’est une perte de confiance qui s’installe et tout un tas de questions qui jaillissent ». Comme celle de penser que son cv, qui témoigne d’une solide expérience professionnelle, peut aussi apparaître comme un signe d’instabilité devant un employeur.Pourtant pendant ses contrats à durée déterminée, le travail de Mélanie ne se heurte à aucune critique. «j’ai même formé des personnes qui allaient me remplacer ». Aujourd'hui, Mélanie n'a qu'une envie.  «J’aimerais bien maintenant savoir ce que je vais faire dans un an ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.