L’école Saint-Martin du Mans ose un pari : dix jours sans télé

0 21.11.2011 09:30

L’expérience peut paraître folle, voire légèrement sadique et inhumaine pour certains. Pendant dix jours, tous les élèves de l’école Saint-Martin vont tenter de vivre sans allumer une télé, un ordinateur ou une console de jeu.A l’origine de ce pari, le directeur de l’école Jérôme Gaillard. C’est en s’appuyant sur une revue et sur une expérience déjà menée dans des écoles strasbourgeoises et au Québec qu’il a eu l’idée de le transposer dans son établissement. Et tout le monde a décidé de jouer le jeu.L’ensemble des enseignants et du personnel de l’école participent et 98 % des élèves ont donné leur accord. « Au début, ils disaient que c’était impossible. Mais le fait qu’on puisse faire d’autres activités les a convaincus », explique le directeur. Les parents ont eux aussi promis de s’investir dans l’expérience.Objectif de ces dix jours : recréer le dialogue entre parents et enfants, qui n’est plus que de 34 minutes par jour contre deux heures passées devant le petit écran. « L’idée n’est pas de stigmatiser la télévision, mais de se rendre compte de notre dépendance », note le directeur. Et les précédentes expériences ont montré que dix jours sans télé avaient des conséquences bénéfiques sur le sommeil et sur le temps de dialogue entre les membres de la famille. Tout le long de l’expérience, élèves et enseignants se retrouveront lors de « forums » pour faire le point sur leur ressenti.Ce temps dédié à la télévision ou aux ordinateurs, il va donc falloir l’occuper autrement. Ainsi le directeur a choisi de mettre en place des activités extrascolaires, en partenariat avec des associations de quartier. Hier, par exemple, c’était soirée jeux de société à la ludothèque du Mans et atelier broderie, jeux en plein air et bricolage à l’école. Pendant les dix jours, il y aura également des activités cuisine, musiques anciennes, tricot ou basket…Pour le directeur, le plus difficile sera de tenir pendant un mercredi et un week-end entier. Et il n’y a rien à gagner, si ce n’est « la fierté personnelle », insiste à Jérôme Gaillard.Mélanie Le Beller

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.