L’apéro géant chamboule les habitudes des bars et restaurants

0 18.11.2011 09:21

L’appel a été lancé il y quelques semaines via Facebook. Plus de 5 000 personnes ont répondu à l’appel de l’apéro géant place de la République prévu samedi, avant que les organisateurs ne soient rappelés à l’ordre et n’annoncent son interdiction cette semaine. S’il ne fait aucun doute que samedi le rassemblement aura lieu, reste à savoir combien de Manceaux seront au rendez-vous.Autant d’inconnues qui plongent les gérants de bar et de restaurants de la grande place du centre-ville dans l’embarras. Le rassemblement va avoir des conséquences sur leur activité et plus particulièrement pour leur terrasse. Certains, comme au Scarron, ont déjà tranché. Samedi soir, il sera impossible de profiter d’un verre en plein air. « C’est pour éviter le vandalisme, comme d’avoir des chaises dans la vitrine », explique Pauline Bailleul, l’une des responsables. L’établissement sera néanmoins ouvert, mais l’événement suscite des interrogations sur l’activité de la soirée. « On ne sait pas si ça va freiner les gens pour venir ». À la brasserie Le Berry, l’une des deux terrasses, installée sur la place, sera fermée. « On n’a pas le choix », estime Benoît Cabanel, le gérant. « Je l’enlève aussi pour laisser de la place aux jeunes. Mais après peut-être que l’on se fait des films et que ça va bien se passer. Mais vu que c’est la première fois, on ne sait pas trop. »Il faut dire que le samedi soir est traditionnellement la période de forte affluence dans les bars. C’est pourquoi certains hésitent encore à ranger une terrasse qui peut attirer la clientèle, surtout en cas de beau temps. « C’est embêtant car le samedi, c’est le meilleur jour de la semaine. On a déjà fermé le 1er mai, le 8 mai alors ça va faire le troisième samedi de suite… », estime Eric Bruneau de La Bourse. Comme d’autres collègues, il attendra la dernière minute. Stéphane Mereau du Venezia est aussi hésitant. « La police est passée pour nous dire que ça pouvait être dangereux. C’est vrai que s’il y a des milliers de personnes, ça va être compliqué. Alors il est possible que l’on ferme l’établissement plus tôt, pour sécuriser les clients. »Comme lui, d’autres ont décidé d’attendre de voir le déroulement de la soirée. En cas de débordements, Philippe Ozan, à la brasserie du Moderne « enlèvera certainement la terrasse du haut », celle située sur la place. Et si la situation dégénère ? « Alors on fermera sûrement avant ». Au Globe, les gérants hésitent eux aussi. « S’il fait beau et que la terrasse est pleine, comment va-t-on dire aux clients de s’en aller ? Par sécurité, on va peut-être être obligés de fermer. Nous n’avons pas envie de voir nos chaises se balader car c’est notre outil de travail. Mais si on fait rentrer le matériel, on aura plus de place à l’intérieur et on devra fermer. C’est un manque à gagner, qui va nous rembourser ? »Mélanie Le Beller

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.