Johnny Hallyday: la publication d'un pré-rapport médical relance la polémique

0 21.11.2011 13:53

La bataille judiciaire autour des problèmes de santé post-opératoires de Johnny Hallyday a repris un tour polémique dimanche, avec la publication par le Journal du dimanche d'un pré-rapport médical qui "accable" le Dr Delajoux dit le journal, ce que réfute l'avocat du chirurgien.Selon le JDD, qui a obtenu le pré-rapport médical - la version définitive sera remise à la justice le 30 septembre - cette expertise "met gravement en cause le chirurgien qui a opéré Johnny".Citant des extraits du rapport, le journal affirme que le Dr Delajoux "n’a pas informé que, lors de son intervention, il avait causé une brèche dans +la dure-mère+ du chanteur, les méninges, provoquant des pertes de liquide céphalo-rachidien".Si pour les experts cités par le journal "ce n’est pas une faute en soi", un "repos strict (alité, ndlr) de quarante-huit heures" aurait alors dû être prescrit "pour favoriser la cicatrisation".Un point vigoureusement contesté par Me Hervé Temime, joint par l'AFP. "La préconisation de la station alitée n'est pas obligatoire en cas de fuite de liquide céphalo-rachidien (...) et des études démontrent que, station alitée ou debout, les conséquences d'une telle fuite sont identiques", assure-t-il."Je suis très surpris de la présentation de ce pré-rapport qui n'est absolument pas accablant pour le Dr Delajoux" a déclaré l'avocat, ajoutant : "Ce n'est que la poursuite d'une campagne de dénigrement et de calomnie dont le Dr Delajoux fait l'objet depuis le premier jour"."Ce rapport confirme bien que l'opération s'est déroulée selon les règles de l'art et que les complications ont aussi été traitées selon les règles de l'art sur un plan chirurgical et médical", a-t-il assuré."Nous contesterons le défaut d'information qui est reproché au Dr Delajoux", a encore affirmé l'avocat.Toujours selon le compte-rendu du pré-rapport dressé par le JDD, "les manquements relevés à l’encontre du Dr Delajoux ont généré une perte de chance d’éviter la fuite de liquide céphalo-rachidien, et donc l’infection, estimée à 75 %"."Seule une +perte de chance+ contestée est reprochée au Dr Delajoux, sans même que les experts aient cru devoir se pencher sur les caractéristiques propres au patient, ce qui relèvera de l'appréciation du tribunal", contre-attaque Me Temime.Le chanteur avait été opéré le 26 novembre à Paris d'une hernie discale par le Dr Stéphane Delajoux, avant d'être hospitalisé pendant 16 jours à Los Angeles pour une infection consécutive à l'opération.L'entourage de Johnny Hallyday avait alors mis en cause le chirurgien.Fin décembre, la justice a chargé deux experts médicaux, un infectiologue et un neurochirurgien, d'une expertise médicale visant à définir d'éventuelles responsabilités dans l'état de santé de l'artiste.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.