Inondations en Inde: l'armée tente de localiser les trekkers étrangers

0 21.11.2011 13:34

L'armée indienne s'activait mercredi à retrouver les centaines de personnes toujours manquantes, dont des touristes étrangers, au lendemain de l'annonce de la mort de cinq Européens, dont trois Français, parmi les 185 victimes des inondations exceptionnelles au Ladakh.Le gouvernement du Cachemire indien tentait toujours d'établir le nombre exact et la localisation des étrangers dans cette région himalayenne appréciée des trekkers, via les ambassades et les agences de voyages.Un responsable des services d'urgence du Cachemire indien a annoncé mardi que trois Français, un Espagnol et un Italien figuraient parmi les victimes des inondations qui ont détruit la semaine dernière habitations, routes, ponts et réseaux électriques à Leh, principale ville du Ladakh, et alentour. Naseema Lanker, haut responsable du gouvernement local, a déclaré mercredi à l'AFP que les corps des trois Français, dont un guide de haute montagne, ont été retrouvés dans la région de Leh. Cette responsable a précisé que le bilan était désormais de 185 morts et d'environ 400 disparus."Les trois Français faisaient un trek lorsque les précipitations ont touché deux districts. Une énorme quantité d'eau s'est déversée sur le relief et ils ont été emportés. Leurs corps ont été retrouvés autour de Leh", a-t-elle déclaré par téléphone depuis Srinagar, capitale d'été du Cachemire indien.Le ministère français des Affaires étrangères indiquait toutefois mercredi que les recherches se poursuivaient pour retrouver les trois trekkers. "Les trois Français sont toujours portés disparus", a déclaré à l'AFP la porte-parole adjointe Christine Fages, précisant qu'environ une centaine de ressortissants se trouvaient encore dans la région.Le guide de haute montagne français, 58 ans, encadrait un groupe dont l'un des membres, âgé d'environ 55 ans, était également parmi les trois Français portés disparus, a précisé à l'AFP Jef Tripard, responsable de l'agence de trekking Allibert, basée dans l'est de la France.Les trekkers français étaient portés disparus depuis jeudi soir près du village de Sumda Chenmo, dans une vallée accessible par le col de Dundunchen, à 4.850 m d'altitude. De son côté, le ministère des Affaires étrangères espagnol a annoncé mercredi que trois Espagnols étaient "officiellement portés disparus" dans la région du Ladakh.Interrogée par l'AFP, une source au ministère a évoqué un groupe de "quatre à cinq" personnes qui n'avait toujours pas été localisé. Peu auparavant, l'ambassadeur espagnol en Inde avait fait état de sept Espagnols manquants.Selon un porte-parole du département d'Etat américain, P.J. Crowley, environ 100 Américains ont été affectés par les inondations.Mercredi, les recherches des centaines de personnes toujours disparues progressaient lentement en raison de la difficulté d'accès à certaines zones isolées.Les routes ont été bloquées par des glissements de terrain et, selon les autorités, il faudra au moins une semaine pour rétablir l'accès de la voie Leh-Srinagar, où des ponts et des tronçons routiers ont été endommagés.L'armée, très présente dans la région en raison de disputes frontalières avec le Pakistan et la Chine, s'activait aussi à évacuer les touristes bloqués dans des zones éloignées."Neuf touristes, dont quatre Français, ont été évacués de Batalik (nord-ouest de Leh) vers Kargil", la deuxième ville la plus importante du Ladakh, a déclaré Aamir Ali, responsable des services d'urgence du Cachemire indien."Environ 48 étrangers sont à Padum (vallée du Zanskar) et sont sains et saufs. Ils seront héliportés dès que possible", a-t-il ajouté.Près de 150 personnes, dont 30 étrangers, bloquées à Lamayuru, sur la route Srinigar-Kargil, ont été mises à l'abri par l'armée.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.