Houellebecq explose les ventes à Paris, moins ailleurs

0 18.11.2011 09:08

Le dernier livre de Michel Houellebecq, "La carte et le territoire", connaît des records de ventes: déjà réimprimé deux fois depuis sa sortie anticipée le 3 septembre, il s'impose comme le roman incontournable de la rentrée, mais son succès reste surtout parisien."C'est un livre qui se vend tout seul, il n'a pas besoin de nous", annonce d'emblée un vendeur de la Librairie Delamain, située dans le centre de Paris. "Pour notre clientèle, c'est sans conteste +le+ livre de la rentrée qu'il faut avoir lu. Et il y a eu un tel matraquage médiatique!"Déjà dans en tête du Top 20 des ventes de romans, il cumule un tirage de plus de 190.000 exemplaires, selon son éditeur Flammarion.Dans les magasins culturels spécialisés, Fnac, Virgin, Cultura... le livre jouit d'une belle exposition, impossible de passer à côté."Son éditeur a des partenariats avec nous, il achète des emplacements", explique Magali qui s'occupe du rayon littérature francophone de la Fnac Saint-Lazare, à Paris. "Un Houellebecq est un événement, il ne sort pas un livre tous les ans comme Amélie Nothomb ou Marc Lévy".La spécialiste constate: "ce n'est pas dans le rayon littérature qu'il se vend le mieux. On en a mis partout: en haut des escalators, sur les présentoirs dédiés à la rentrée littéraire, ceux consacrés aux meilleures ventes tous genres confondus, et près des caisses"."Près des caisses, justement, c'est là que se trouve Annick, 62 ans, qui s'apprête à acheter le roman."Avec des amies, on démarre une association de bibliothèque tournante. On entend beaucoup parler de celui-ci, il semble qu'il soit moins sulfureux que les précédents", dit-elle.Avant celui d'Annick, déjà plus de 700 exemplaires ont été vendus dans cette Fnac depuis le 3 septembre."Ici, avec plus de cent livres vendus, c'est un très bon démarrage", détaille le libraire de Delamain. "Malgré tout, nous ne sommes pas en rupture de stock, on avait anticipé ce succès".Au Virgin de Saint-Denis Basilique (Seine-Saint-Denis), il n'est pas encore question de réassort. La responsable du rayon librairie annonce qu'elle n'a vendu que douze "Houellebecq"."C'est déjà pas mal", confie Martha. "On le met en avant, mais ça ne se vend pas, c'est lié au quartier, au public".En province, les librairies de Beauvais ont placé "La carte et le territoire" en bonne place dans leurs devantures, sans pour autant faire du chef-lieu de l'Oise - au coeur d'une polémique sur l'utilisation de contenus Wikipedia par Michel Houellebecq - un argument de vente."Je n'étais même pas au courant qu'il évoquait Beauvais dans son livre", avoue une vendeuse d'une librairie religieuse."Le +buzz+ autour de Beauvais me paraît anecdotique, un seul client m'en a parlé. Je n'ai pas souhaité insister sur cet aspect, je préfère qu'il se vende sur autre chose", explique Marie-France Labelle, responsable du rayon littérature de la principale librairie de la ville, L'Univers du Livre.A Marseille, Julien Marchand, de la librairie L'Odeur du Temps, constate que le livre est "parti plus vite qu'on le pensait". Le réassort a été immédiat.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.