Hit-parade des villes les plus riches en Sarthe

0 21.11.2011 09:26

La Sarthe, département le moins gâté des Pays de la Loire ? Rien n’est plus faux. La lecture de l’enquête menée par l’Insee pour connaître le montant des revenus fiscaux des ménages de la Région révèle quelques surprises. Première très bonne nouvelle, pas forcément partagée par tout le monde, la Sarthe, avec un revenu fiscal médian (2) par unité de consommation (1) s’élevant à 16 849 euros, arrive en 2e position dans la compétition. Derrière la Loire-Atlantique (17 813 euros par ménage), certes, mais devant la Vendée, le Maine et Loire et la Mayenne.Autre indication qui devrait nous inciter à ne plus plier l’échine devant les autres ligériens : le classement des 20 villes les plus riches de la région en 2007. Non seulement sept communes sarthoises figurent sur la liste mais trois d’entre elles, fait remarquable, se placent dans les six premières places.En tout bien tout honneur, c’est Saint-Pavace qui décroche la palme sarthoise, obtenant avec 23 953 euros de moyenne par ménage et par an la deuxième place de ce prestigieux trophée, juste derrière l’inatteignable Sautron, (Loire-Atlantique). Rouillon pointe à la 4e place, La Chapelle-Saint-Aubin à la 6 e, communes suivies par Sargé (10 e), Saint-Saturnin (11 e), Souvigné-sur-Même (14 e) et Yvré- l’Evêque (20 e).La lecture de ce classement est édifiante. En Sarthe, cinq des six communes figurant dans le palmarès des plus riches se situent dans la très proche périphérie mancelle. Plus que les grandes métropoles ce sont en effet leurs abords immédiats qui abritent les classes sociales les plus aisées. La cartographie de la première couronne mancelle est à ce niveau très parlante. Les revenus sont élevés dans les banlieues chics. Le Mans, par contre, n’affiche qu’un revenu moyen de 17 311 euros et pointe seulement à la… 82 e place, preuve que les riches ne se mélangent que fort peu avec les pauvres, préférant rester entre eux dans les lotissements huppés de la proche agglomération.. A noter qu’au Mans, les inégalités entre les revenus des plus pauvres et des plus aisés peuvent atteindre un rapport de 1 à 5.A Blèves, dans le Nord Sarthe, le plafond des revenus par ménage n’atteint pas, par contre les 12 000 euros annuels. Meurcé, Mont-Saint-Jean-Avessé, Rouperroux-le Coquet, Louvigny, Douillet-le-Joly, Montreuil-le-Henri, Saint-Georges-le-Gaultier et Montreuil le Chétif sont toutes à moins de 14 000 euros. La-bas, on vit plus chichement qu’à Saint-Pavace ou à Rouillon. Une précédante enquête de l’insee avait démontré par ailleurs que les « papy-boomers » avaient beaucoup à déclarer. Moralité : en Sarthe il est préférable d’avoir plus de 50 ans et habiter Rouillon que de s’afficher jeune dans le canton de Marolles.Jean-Benoit GAYET(1) : Le revenu fiscal correspond à la somme des ressources déclarées par les contribuables sur la déclaration de revenus avant abattement. Le nombre d’Unités de Consommation (UC) d’un ménage permet de tenir compte des économies d’échelle résultant de la vie en groupe.Retrouvez l’intégralité du classement, commune par commune, dans notre journal.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.