Hier, la sirène a sonné en avance

0 17.11.2011 16:29

A 11 h 36 hier matin, une sirène retentissait sur la ville. Rien d’inhabituel en ce premier mercredi du mois, date à laquelle elle sonne toujours à midi pile, hormis ces 24 minutes d’avance.Tentative d’explications avec Joël Chauvrier, chargé de la protection civile à la préfecture de la Sarthe. « Il y a eu un petit souci technique. Il y a différents centres pilotes dans la région, au Mans, à Nantes, dans le Maine-et-Loire et l’Indre-et-Loire notamment, qui arrosent tout l’Ouest à tour de rôle ».Alerter la populationA quelle centre était allouée la tâche de faire retentir la sirène en ce mercredi? Personne ne détenait hier cette information. Au Mans, le « centre pilote » est situé « dans un blockaus, à la préfecture », indique Joël Chauvrier. Mais qu’est-ce au juste que cette sirène ? Placée sous l’égide du réseau national d’alerte, son but est d’alerter la population en cas de danger immédiat, de risques technologiques ou naturels, menaces militaires ou terroristes. La sonnerie retentissant chaque premier mercredi du mois est un essai de bon fonctionnement, effectué à midi pile et renouvelé à midi dix. En cas d’alerte réelle, trois séquences d’une minute qui retentissent. Il y aurait quelques sirènes au Mans, dont « une au Codis à Coulaines et une autre route de Degré », selon Olivier Cloître, responsable communication à la mairie. Les Manceaux ont donc eu hier droit à trois sirènes pour le prix de deux.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.