Haïti: le choléra s'étend, les autorités tentent de limiter la contamination

0 21.11.2011 13:34

Le choléra continuait de faire des ravages en Haïti, avec un bilan de 1.110 morts mercredi, et la maladie avait franchi les frontières avec un cas en République Dominicaine et un autre en Floride, où vit une importante communauté haïtienne.Après les heurts qui ont éclaté en début de semaine et qui ont fait deux morts et 14 blessés à Cap-Haïtien (nord) et six blessés parmi les soldats de l'ONU à Hinche (centre), la situation était calme mercredi en Haïti, les autorités ne signalant aucun cas de manifestation ou d'incident.Mais les affrontements des derniers jours ont contribué à entraver la distribution d'une aide matérielle cruciale aux hôpitaux surpeuplés et aux camps de réfugiés du séisme du 12 janvier, où les conditions sanitaires sont déplorables et favorisent la propagation de la maladie, qui se transmet principalement par l'eau contaminée.Face à cette situation, les médecins et travailleurs humanitaires sur place insistent sur l'information de la population. "Nous nous sommes dit que la meilleure stratégie face à la maladie consistait à nous concentrer sur les moyens d'empêcher les décès", explique à l'AFP Jordan Tappero, à la tête d'une équipe des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). "L'idée est que les gens commencent à s'hydrater eux-mêmes et se rendent dans un centre de soins", explique-t-il.Des experts examinaient mercredi les sources et le réseau de distribution d'eau, notamment dans la capitale, pour vérifier si les habitants ont accès à une eau propre pour boire, se laver, faire leur lessive et cuisiner.Le dernier bilan communiqué mercredi par le ministère haïtien de la Santé faisait état de 1.110 morts, soit 76 de plus que précédemment, et le nombre d'hospitalisations a augmenté de 1.583, atteignant 18.382 depuis le début de l'épidémie à la mi-octobre.A Port-au-Prince, le nombre de décès est passé à 46, contre 38 dans le précédent bilan.Mais l'épidémie pourrait affecter 200.000 personnes dans le pays et faire jusqu'à 10.000 morts au cours des six à 12 prochains mois s'il n'y a pas d'amélioration de l'intervention pour la combattre, a mis en garde mercredi le Dr Ciro Ugarte, de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), une branche de l'OMS, soulignant toutefois qu'il s'agissait du scénario "le plus sombre". Les scientifiques s'inquiétaient aussi de la propagation de la maladie au-delà d'Haïti, après l'annonce mardi de la découverte d'un premier cas dans la République dominicaine et celle mercredi d'un cas en Floride.En République dominicaine, le patient est un Haïtien de 32 ans qui a été hospitalisé à Higuey. En Floride (sud-est des Etats-Unis), il s'agit d'une femme dont l'identité n'a pas été révélée mais qui se portait "tout à fait bien". Elle venait de rentrer d'Haïti où elle a rendu visite à de la famille dans la vallée de l'Artibonite, source de la contamination, selon le journal Miami Herald.Depuis plusieurs semaines, le gouvernement dominicain amis en oeuvre de sévères mesures de contrôle pour prévenir le développement de la maladie et a limité au maximum l'entrée des Haïtiens sur son territoire et les échanges commerciaux avec le pays voisin.Les autorités de Floride ont été sensibilisées à la nécessité de tester rapidement les personnes montrant des symptômes du choléra. Cet Etat compte 240.000 personnes nées en Haïti, qui retournent régulièrement dans le pays.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.