Gymnastique: Aliya Mustafina, la perle russe doublement en or

0 21.11.2011 10:01

Vendredi était jour des virtuoses aux Championnats du monde de gymnastique artistique à Rotterdam, avec les sacres d'Aliya Mustafina, la petite perle russe déjà en or par équipes, et de Kohei Uchimura, le deuxième titre consécutif pour le maestro japonais.L'un comme l'autre ont tué rapidement tout suspens au concours général, laissant leurs adversaires se battre pour les deux autres marches du podium.Pour ses premiers Mondiaux, la Russe de 16 ans a fait montre d'une assurance sans limite. Elle, seule, a franchi la barre des 60 points à Rotterdam (61,032 points)."Les entraîneurs pensaient que je pouvais avoir l'or, mais moi je n'y pensais pas pour éviter la pression", a déclaré l'adolescente moscovite, aussi peu loquace que son pendant japonais.Jiang Yuyan a pris la médaille d'argent, ce qui est une première pour la Chine au concours général féminin en Championnat du monde. L'Américaine Rebecca Bross, médaillée d'argent 2009, a dû se contenter cette fois du bronze, malchanceuse à la poutre où elle est tombée."Evidemment, je suis déçue pas tant parce que c'est du bronze, mais parce que j'ai fait cette chute", a souligné Bross. Déjà l'an dernier aux Mondiaux de Londres, elle avait manqué l'or de justesse pour avoir terminé son ultime diagonale sur les fesses.Déjà doublement en or, Mustafina pourrait continuer sa moisson avec les quatre finales par appareil ce week-end, au vu des notes qu'elle a décrochées jusqu'à présent.Comme elle, Uchimura, déjà médaillé d'argent par équipes jeudi, aura d'autres chances de médailles, samedi avec la finale du sol, voire aux barres parallèles dimanche.Comme la Russe, aussi, le phénomène japonais de 21 ans s'est abstenu de toute faute d'un bout à l'autre du parcours pour finir avec un total de 92,331 points -soit plus de 15 en moyenne par appareil-, à faire pâlir la concurrence.Bien qu'il soit seulement le deuxième gymnaste de l'ère moderne à réussir à conserver son titre mondial, Uchimura a limité sa démonstration de joie à un timide sourire. "Pour l'instant, je suis plus fatigué qu'heureux", a fait valoir le Japonais."Je suis plus content que lui !", a souligné l'Allemand Philipp Boy, qui a pris l'argent. Deuxième des qualifications, Boy n'avait qu'un objectif: "Etre le plus proche de Kohei". Aussi pouvait-il se féliciter d'avoir passé à nouveau la barre des 90 points, malgré une petite frayeur en clôture à la barre fixe.Ce score lui a permis de supplanter sur le fil l'Américain Jonathan Horton, vice-champion olympique à cet agrès, pour s'offrir sa deuxième médaille de ces Mondiaux après le bronze par équipes."Je veux battre ce gars !", a affirmé l'Américain, en pointant du doigt, tel un comique en plein show, le Japonais. "Moi, Jonathan Horton, je ne peux pas être satisfait. Je vais retourner m'entraîner dès demain. En deux ans, tout est possible", a assuré le Texan, avec les JO-2012 de Londres en tête.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.