Grand Prix de France: Les Mutins à bon port

0 18.11.2011 09:45

Ils travaillent à la raffinerie de Grandpuits en Seine-et-Marne. En octobre 2010, ils ont fait grève pendant 21 jours lors du mouvement social pour les retraites. Un cinéaste a fait un film sur le sujet et a baptisé les grévistes Les Mutins. L’initiative a soudé le groupe de collègues qui a anglicisé son surnom.The Mutineers ont débarqué au Mans vendredi après-midi. Leur campement est installé près du raccordement. La logistique est lourde : sono, groupe électrogène, réfrigérateur, congélateur et compresseur à air (pour le klaxon). Il faut ça pour faire vivre 30 personnes. « On est une bande de potes, essentiellement des motards. C’est la première fois qu’on vient au Mans sous les couleurs des Mutineers », raconte un membre de la tribu.Bonne ambianceSur le camp des raffineurs, la morosité n’est pas de mise. Les munitions - solides et liquides - permettent de tenir un siège. Et les mutins ont le sens de l’accueil. « On sympathise avec les voisins. Il y a toujours une bonne ambiance au Mans. Les gens de différentes régions se rencontrent ». Un coup de rouge partagé, voire une cigarette parfumée, les raffineurs savent mettre de l’huile dans les rouages sociaux.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.