Gérard ne travaille plus, il vole

0 21.11.2011 10:32

Chevelure hirsute, grosse moustache, teint blême, grosse veste rouge, Gérard, 65 ans, aurait dû être aujourd’hui un retraité tranquille. Un papy sans histoire, comblé après une carrière honnête de cadre. Il est tout l’inverse : sans domicile fixe, sans le sou, sans famille, et détenteur d’un casier long comme un jour sans pain, chargé de 29 mentions.« En 1973, j’ai voulu rendre service. On ne m’avait pas dit que c’était pour un gang de pilleurs de châteaux », raconte-t-il d’une voix fatiguée.Pour un ami, Gérard vole. Il se fait attraper et est condamné. « J’ai perdu mon travail, et comme j’ai tendance à me laisser aller… » La suite sera une interminable série de petits délits, de condamnations, de séjours en prison. « J’ai tenté plusieurs fois de me réinsérer », assure-t-il. Le président Dary, lui, doute de la volonté réelle du mis en cause de s’être donné véritablement les moyens de rebondir. « J’ai tendance à me laisser aller »« Vous aviez pourtant un bon niveau », fait-il remarquer à Gérard. « Oui, c’est pas faux. Mais on ne m’a jamais vraiment proposé de projet de réinsertion en prison », pointe le sexagénaire. « Là, à Argentan, on va enfin m’aider à monter quelque chose de sérieux. Il faudra d’abord trouver un logement. »En attendant une éventuelle éclaircie, Gérard a encore écopé de prison, hier. En novembre dernier, à Sablé, il a cassé la vitre d’un logement, l’a occupé, a allumé un feu. Pas dans la cheminée, mais à même le sol. « Le propriétaire était d’accord, on allait signer un bail », justifie-t-il. Affirmation démentie en cours de procédure par l’intéressé. Quant au feu : « Par mégarde », assure Gérard. Le resto sans payerA la même époque, à Sablé, et à Solesmes, le sexagénaire a aussi été manger deux fois au restaurant, en sachant qu’il ne pourrait pas régler l’addition : 68 € et 34 €. Il a enfin volé une veste dans une maison restée ouverte, a dérobé un chéquier dont il s’est servi. Bref, du classique depuis 40 ans. Et une nouvelle peine : 15 mois de prison, dont 8 mois avec sursis et mise à l’épreuve.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.