François Fillon appelle à voter contre le FN et se démarque de Nicolas Sarkozy

0 21.11.2011 09:52

Le Premier ministre François Fillon a appelé lundi, devant le bureau politique de l’UMP, les électeurs de la majorité à « voter contre le Front national » en cas de duel PS-FN au second tour des élections cantonales. « Il ne faut pas tomber dans tous les pièges que l’on nous tend. D’ici à dimanche, nous devons d’abord mobiliser les abstentionnistes. Et là où il y a un duel entre le PS et le FN, nous devons rappeler nos valeurs et rappeler que nos valeurs ne sont pas celles du Front national », a-t-il ajouté. « Mais nous n’avons pas à contraindre nos électeurs à mêler leurs voix à celles de l’extrême gauche », a-t-il poursuivi, en laissant ainsi la porte ouverte à l’abstention ou au vote blanc aux électeurs de la majorité trop rebutés par un vote en faveur de la gauche.Dimanche soir, en Sarthe, le chef de file de la majorité UMP du Conseil général, Jean-Marie Geveaux, avait quant à lui annoncé qu'il ne donnerait aucune consigne de vote dans le canton Le Mans Sud-Est, où se déroulera dimanche prochain un duel totalement inédit dans le département entre Christophe Counil, chef de file des socialistes, et le candidat du Front National Jean-Denis David, du fait de l'élimination dès le premier tour du candidat UMP Alain Pigeau. Cette position de Jean-Marie Geveaux est donc aujourd'hui contredite par François Fillon lui-même, ce qui risque de susciter bien des remous à droite, alors même que Dominique Le Méner n'a pas renoncé à briguer la présidence du Conseil général en cas de maintien d'une majorité de droite dans le département.La position exprimée par François Fillon tranche nettement avec celle exprimée lundi matin par Nicolas Sarkozy devant l'état-major du mouvement réuni à l'Elysée. le président de la république a en effet clairement maintenu la ligne officielle annoncée dimanche soir par le secrétaire général Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP. Pour Nicolas Sarkozy, appeler à voter à gauche face au FN dans les cantons où l'UMP serait absente, «reviendrait à envoyer un signal de connivence entre l'UMP et le PS, et donc à alimenter la campagne anti +UMPS+ développée par le FN». Or «nous n'avons rien à voir avec le PS», a insisté le chef de l'Etat, selon des membres de l'état-major de son mouvement.Avec AFPLire : la venue de Martine Aubry se précise en SartheLire : Laurent Fabius sera à Beaumont-sur-Sarthe, ce mardiLire : Retrouvez les résultats des cantons renouvelables en Sarthe.Voir : les images de ce premier tour des élections cantonales.Lire : les réactions d'après premier tour

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.