Fleur parfume au savon naturel

0 18.11.2011 09:08

Le savon présente l’avantage de solliciter presque tous les sens. Sauf celui du goût, quand même. »Fleur, la bien (pré) nommée, sait convaincre lorsqu’elle explique pourquoi, à 32 ans, elle a quitté son emploi de responsable de la formation dans un grand laboratoire pour fabriquer des savons. Dans son atelier de la Trugalle, comme dans ceux de Grasse, c’est d’abord le nez qui est sollicité.Puis la vue, le toucher et même l’ouïe, lorsque les huiles essentielles se fondent dans la cocotte alors que les graines d’anis, la lavande, l’encens, la cannelle, l’olive, la noix de coco et l’amande embaument l’environnement délicieusement savonneux de Fleur Choplin.De Pimprenelle à Pépin le gratouilleurFleur se montre très convaincante lorsqu’elle évoque cette passion, devenue son métier : « Toute gamine j’ai toujours aimé les savons.Je les collectionnais, je les sentais, je les palpais, je les utilisais. C’est tout naturellement que je me suis mis à les fabriquer, après avoir appris les secrets des savonniers à Pau ». Fleur s’est ensuite lancée dans la commercialisation de ses produits. Elle en a vendu 4 500 en 2010.Pas assez pour en vivre, mais suffisamment pour enchanter une clientèle qui est devenue fidèle. Le créneau n’était pas évident : « C’est vrai, la distribution a créé de nouvelles habitudes. Les savons liquides ont profité d’un effet mode et des mauvais savons qui asséchaient la peau.Mais on revient progressivement aux vrais pains de savon. Moi je fabrique à froid. Ce qui présente l’avantage de préserver la glycérine. »A Saint-Léonard-des-Bois, dimancheLes produits finis se déclinent aujourd’hui en 16 savons parfumés aux huiles essentielles, enrichis en beurre de karité et sans la moindre matière synthétique.Chez Fleur, tout est bio et les savons sont presque à croquer tant les parfums qu’ils dégagent titillent vos sens. Leurs noms ? Pimprenelle, Délice d’épices, Matin fleuri, Mousse de carottes, Pépin le gratouilleur : « J’en prépare un nouveau qui sera à base de miel.Je travaille avec un apiculteur pour affiner mes essais. Il faut que le parfum s’adapte au savon et non pas l’inverse. C’est tout un équilibre et une alchimie. »C’est toutes ces merveilles qui seront découpées devant vos yeux, dimanche, à Saint-Léonard-des-Bois : « J’y serai pour la première fois. Pour vendre, il faut être présent sur ce genre d’événements ». Pour moins de 5 €, Fleur vous fera voyager aux pays des épices et aux comptoirs des délices.Jean-Benoît GAYETAteliers de savonnerie Fleur Choplin 06-81-90-51-97.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.