Finale de Pro A : l’énigme Marc Salyers

0 21.11.2011 09:35

« Il a appris peu à peu à se fondre dans le groupe »« Il est agréable, a toujours une petite blague, un petit mot sympa. Comme tout le monde le sait, c’est aussi quelqu’un qui fait très attention à son corps. Il a appris à se fondre dans le collectif au fur et à mesure de la saison, même si ça n’a pas été évident pour lui. Du coup, il a beaucoup travaillé pour apporter autre chose à l’équipe que les qualités qu’on lui connaissait en premier lieu. Que ce soit dans la construction, au rebond, dans les passes… Chacun a accepté Marc et Marc a accepté les autres. L’an passé on avait David (Bluthenthal) qui était un peu du même genre. Il a ce côté provocateur dans ses propos, dernièrement encore contre Roanne avec Dylan Page. Mais c’est sa façon à lui d’aborder les choses et peut-être aussi de gérer la pression ».« La finale, le genre de rendez-vous qui le fait triper »« Marc est capable de coups d’éclat. Plusieurs fois cette année il nous a sortis de situations difficiles et a fait de gros matches. Contre l’ASVEL,Dijon, ou encore Salonique en Eurocup. Il a eu une réussite irrégulière cette saison mais comme Dee (Spencer) l’avait dit une fois, quand on aSalyers dans son équipe, l’adversaire voudra forcément le marquer de près. Ceux qui l’ont laissé shooter s’en sont mordu les doigts, ceux qui l’ont bloqué, ont laissé d’autres options à l’équipe. Il aime les matches à fort enjeu. Je suis convaincu qu’un gros match comme celui qui nous attend dimanche, une finale, avec une grosse ambiance, un one shot comme on dit, c’est exactement le genre de rendez-vous qui le fait « triper ». Ça le sortdu standard des matches de saison régulière. »

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.