Euroligue : le MSB distancé par Moscou avant le match retour

0 21.11.2011 09:40

MSB 56Khimki Moscou 70L’enjeu était à la fois simple et compliqué pour les Manceaux. Conserver un espoir avant le match 2 à Moscou vendredi. Pas si simple face à un ténor du continent et sa pléiade de stars mondiales. Et force est de constater que l’escouade mancelle a échoué dans sa mission. Avec un déficit de 14 points après ce match aller, on voit mal comment le MSB pourrait inverser la tendance en Russie.Les hommes de JD Jackson ont pourtant réussi à tenir le choc jusqu’à la pause, courant certes dès le début après le score mais sans jamais se laisser distancer (-4 à la fin du 1er acte ; -2 à la pause). En dépit d’une circulation de balle nettement mois rapide et fluide que leurs convives moscovites et un Kelati chaud bouillant (11 pts à la mi-temps, 19 au final), les Tangos répondaient présents dans le défi physique. Le MSB rivalisait même avec les Russes dans plusieurs compartiments du jeu : au rebond (18 rbds partout) aux shoots intérieurs (40 % de réussite à 2 pts contre 38 % pour le Khimki) pour une évaluation d’équipe favorable aux Manceaux à la pause (40 à 32). Tous les espoirs étaient donc encore permis à la mi-temps.Le MSB perd le fil dans le 3e quart-temps (8-17)Et puis patatras dans le 3e quart-temps. À l’image d’un Charles Kahudi performant avant l’entracte (meilleur manceau malgré tout au final : 10 pts, 3/5 à 2 pts, 3 rbds, 2 pds, 13 d’éval), le collectif sarthois s’est désagrégé au retour des vestiaires. 8 petits points seront seulement inscrits par les Manceaux au cours de cette 3e manche (8-17). Les changements de rythme et la vitesse d’exécution des Moscovites faisaient soudainement la différence tandis que Diot et ses partenaires se mettaient à balbutier leur basket. Surtout, la bande à Sergio Scariolo créait l’écart à 3 points par le biais de ses redoutables gâchettes US Kelati et Langford (19 pts chacun).Les Russes avaient clairement décidé d’opter pour les solutions « extérieures » et leur pilonnage à 3 points (11/27) finissait par payer face à l’absence de shooters côté manceau (2/11 seulement). C’est à ce titre d’ailleurs que la transparence d’Alex Acker a cruellement contribué à plomber le résultat final des Sarthois. Bref, les espoirs sont des plus minces avant le voyage à Moscou.Alexis BABIN

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.