Euroligue : Cholet fera-t-il mieux que Le Mans ?

0 21.11.2011 09:33

Le duel entre le champion de France et le champion d’Europe ressemble un peu à la guerre des mondes version basket, car tout semble séparer les deux clubs, que ce soit sur le plan sportif, économique ou par le contexte. Cholet contre Barcelone est le choc d’une petite ville assoupie de 54000 habitants contre une métropole mondialement connue au rythme trépignant. Alors que les Catalans reçoivent dans leur cathédrale du Palau Blaugrana, Cholet accueille à la désuète Meilleraie, où les joueurs adverses croisent le public aux toilettes en rentrant aux vestiaires. Des travaux d’aménagement ont été entrepris (éclairage, panneaux, écrans géants…) mais l’ensemble reste pour le moins pittoresque.Sur le plan sportif aussi, les deux équipes n’ont rien à voir. Avec un budget de 5,2 millions d’euros, Cholet est cinq fois moins bien doté que Barcelone et les effectifs s’en ressentent forcément. Avec Navarro, Rubio, Mickeal, Lorbek et compagnie, ça brille dans tous les coins au Barca alors qu’en Maine-et-Loire les internationaux (Causeur, Marquis, Diarra, Avdalovic) se comptent sur les doigts d’une main.Barcelone, un autre mondeLa différence entre les deux a été palpable lors de la première journée où Barcelone s’est promené face au Cibona Zagreb (80-66) pendant que Cholet sombrait (76-44) à Sienne. Même si le Barca a été surpris à domicile par Saragosse dimanche en championnat (70-71), l’exploit demandé aux Choletais est encore plus fou que celui réalisé face au Panathinaïkos, futur champion d’Europe, il y a dix ans lors de leur unique incursion en Euroligue. « On dit pas qu’on va perdre mais on joue quand même contre la meilleure équipe d’Europe qui vient de battre le champion NBA » des Los Angeles Lakers (92-88) il y a trois semaines, note l’entraîneur Erman Kunter, qui appelle ses joueurs à « faire du mieux possible » mais qui cible déjà les matches suivants contre Vilnius et le Cibona Zagreb, décisifs en vue du Top 16. « On ne sait jamais dans la vie mais… », ajoute Kunter qui, avec un groupe au complet, espère surtout ne pas retomber trop bas après le rebond réussi dimanche en championnat face à Orléans. A l’image du Mans qui n’a a jamais été en mesure de s’imposer en Euroligue, donc de franchir le premier tour, la vie d’un club français en Euroligue n’a rien d’un long fleuve tranquille. En situation d’échec lors de ses deux participations directes le MSB l’a encore été lors des matches de barrages. La marche est haute, bien trop haute aujourd’hui pour les clubs français qui ne sont plus en mesure de recruter les meilleurs américains du marché et de conserver leurs internationaux, exilés pour la plupart en NBA. Le Mans et Cholet se retrouveront aux prises pour le compte du championnat de France le samedi 13 novembre à Antarès (19 h sur Sport +).(avec AFP)Changements de datesPARIS-LEVALLOIS - MSB est avancé au vendredi 5 novembre (20h30), au lieu du 6.MSB - CHOLET : samedi 13 novembre débutera à 19h00 et non à 20h00.MSB - NANCY est avancé au vendredi 26 novembre à 20h30, au lieu du 27.MSB - ASVEL est avancé au vendredi 10 décembre, au lieu du 11.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.