Eurocup : pour l’honneur et la confiance

0 21.11.2011 09:42

Aris Salonique : 73Le Mans : 78Depuis la rouste reçue à Vitoria lors de fin d’Euroligue 2007 (86-54), le MSB s’est fait une spécialité des matchs sans enjeu à l’extérieur. En Grèce déjà à Olympiakos en 2009 (78-68) mais aussi à Milan l’année précédente (83-63).En l’emportant hier soir à Salonique (78-73), Le Mans aura terminé en beauté sa campagne européenne. De quoi lui donner même des regrets d’avoir manqué le coche à domicile contre Kiev puis Goettingen ? « Il faut surtout voir que l’on confirme notre crédibilité sur le plan européen, tempère JD Jackson. On a quand même joué pas moins de 18 matches européens cette saison avec un bilan équilibré (9v, 9d). »Contre l’Aris dont il devient la bête noire (quatre victoires en deux ans), le MSB a rendu une de ses copies les plus plaisantes de la saison. Solide dans quasi tous les secteurs, il a pris le dessus sur un adversaire qui avait pourtant beaucoup à jouer. A l’inverse, l’absence de pression a sans doute aidé à la qualité de jeu mancelle. Ce qui, soit en dit en passant, confirme que c’est bien en partie dans l’approche mentale des matchs à enjeu que les Sarthois pèchent depuis le début de saison. Hier soir pourtant, pas de panique, y compris dans un money-time chaud face à des Grecs roublards.Bowman et Dewar en profitentComme il l’avait annoncé, JD Jackson a procédé a une grosse revue d’effectif. Les 10 joueurs inscrits sur la feuille de match étaient d’ailleurs tous rentrés sur le parquet dès le premier quart-temps. Un passage où à la faveur d’un 9-0 en 3’, Le Mans avait pris le premier les devants (+6 : 9-15 à la 6’). Brouillon, l’Aris s’en tirait à égalité à la pause (34-34) grâce à deux choses : en cherchant Thomas en point d’ancrage dans la raquette et en bénéficiant des lancers suite aux fautes mancelles, pas toujours justifiées d’ailleurs.Ce beau scénario tenait le choc alors même que les Grecs passaient la marche avant par un 9-0 dans le 3e quart (-6 : 44-38 à la 27’) grâce au réveil de Brown (11 pts en 10’). Avec opiniâtreté, Le Mans restait pourtant à portée de fusil (-1 : 55-54 à la 34’) avant de passer devant suiteà un dernier acte de feu : 14-3.pour le MSB en 7’! De quoi glaner un succès précieux et faire le plein de confiance avant le derby contre Cholet samedi. « C’est une semaine positive, explique JD Jackson. A nous de fructifier, ça en championnat pour faire une série. » Amputé de deux leaders, Acker et Koffi, le MSB se sera remis à certains joueurs qui profitaient de l’occasion pour acquérir du temps de jeu. Ces jeunes (H. Kahudi et Mendy) et Brandon Bowman qui, s’il n’est pas toujours académique, a bien tourné (14 pts, 6 rbds, 8 fautes provoquées). L’apport énorme de Dewar sur la fin (19 pts en 2e mi-temps) aura fait le reste. « Les jeunes et les joueurs de banc ont pris de la confiance alors que les cadres ont joué dans l’intensité mais sans se fatiguer », conclut Jackson. Une soirée totalement bénéfique.De notre envoyé spécial à Salonique, Raphaël CAILLAUD

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.