Eurocup : le compte est presque bon pour le MSB

0 21.11.2011 09:32

Quelles sont les chances de qualification du MSB au Last 16 ?Plutôt élevées. Pour dire vrai, Le Mans a un pied et demi en deuxième phase car il faudrait un scénario un peu fou pour qu’il sorte par la petite porte. Le club sarthois sera qualifié en cas de succès à Oldenburg ou, s’il perd et que dans le même temps Kazan gagne à Banvit. En revanche, en cas de défaite en Allemagne conjuguée à une victoire de Banvit sur Kazan, il faudra sortir les calculettes. Manceaux et Turcs seraient départagés au point-average général, largement en faveur des premiers nommés actuellement (-5 contre -42). Pour prendre un exemple, si le MSB s’inclinait de 10 pts à Oldenburg, il faudrait que Banvit domine Unics de plus de 27 longueurs. Difficile à imaginer même si on gardera un doute sur la motivation des Russes, qualifiés et assurés de la première place. Le Mans est bien placé pour le savoir avec sa victoire l’an passé sur un Valencia démobilisé et étrillé 80-44 à Antarès.Connaît-on déjà d’éventuels adversaires en cas de qualification au Last 16 ?Le format de la compétition étant planifié à l’avance, aucun tirage au sort n’est prévu. S’il se qualifie, forcément en tant que 2e du groupe A, le MSB connaît déjà un rival certain l’Aris Salonique. Un club grec qu’il avait déjà rencontré dans cette compétition l’an dernier et où évoluait… Kakiouzis. Pour le reste, Le Mans retrouverait le 1er du groupe B qui sera Goettingen (s’il bat Besiktas ce soir en match en retard) voire Hemofarm Vrsac, Besiktas ou l’Asvel. Enfin, le 2e du groupe C serait aussi de la fête avec un ballottage favorable pour le Budivelnik Kiev voire Buducnost ou Gran Canaria.Une confirmation du mieux dans le jeu manceau ?Forcément. « Mis à part le match à domicile contre Kazan qu’on a un peu laissé filer, on reste sur une belle série de deux matches en championnat (Hyères-Toulon et Asvel) et en Eurocup (à Kazan et contre Banvit). On montre un meilleur visage », assure JD Jackson. Une série qui pourrait se poursuivre avant la mini-trêve de Noël puisque le MSB se déplace chez deux lanternes rouges : Vichy, celle de Pro A, demain puis Oldenburg, celle de son groupe d’Eurocup, mardi prochain. Mais attention, l’équilibre reste fragile et les passages brouillons encore trop nombreux. « On doit encore améliorer beaucoup de choses », convient le coach.Les performances individuelles sont-elles plus homogènes ?Pas vraiment. Hier, Diot a tiré le groupe (19 pts, 6 rbds, 7 pds pour 28 d’éval) même s’il pêche encore par précipitation sur certaines passes osées (3 bps) ou dans la finition sur contre-attaque. Derrière, Koffi a assuré sous les panneaux en 2e mi-temps de même que Rupert, auteur notamment de 3 contres dont le dernier quasi au buzzer, qui sauve probablement le point-average. Kahudi par son activité et ses banderilles de loin et Kakiouzis, ont travaillé pour l’équipe. En revanche, coup de mou pour Acker, blessé en cours de match mais par vraiment transcendant sur le parquet auparavant ; pour Dewar dont l’adresse était en berne (3/12 aux tirs dont 1/7 à 3 pts) ; pour Pellin, hésitant dans la gestion de balle ; et pour Batista, pataud et handicapé par les fautes.Raphaël CAILLAUD

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.