Eurockéennes: la star Jay-Z dans sa "deuxième maison" au Malsaucy

0 21.11.2011 09:39

Dans un show exceptionnel qui a conquis le vaste public des Eurockéennes de Belfort, Jay-Z, la star du hip-hop américain et tête d'affiche de ce festival rock, s'est affranchi des barrières musicales pour l'une de ses seules dates en France.Une demi-douzaine d'écrans, un mur géant de diodes électroluminescentes (led) et une quinzaine de personnes sur scène, à 39 ans, le rappeur et homme d'affaires américain Jay-Z a livré aux premières heures de samedi un show musical et visuel hors du commun sur les bords du Malsaucy.Massés à près de 20.000 devant la Grande scène du festival, les spectateurs ont repris en coeur plusieurs morceaux, levant les mains en faisant tournoyer leur T-shirt au-dessus de leurs têtes à la demande du maître de cérémonie.Jay-Z, sobrement vêtu de noir, a su communier. "Je me sens comme dans une deuxième maison ici avec vous, et maintenant, laissez-moi vous présenter ma maison", a-t-il lancé sur scène avant d'entamer +Empire State of Mind+, chanson dédiée à New York. Face à l'engouement de la foule pour ce titre, l'artiste a applaudi son public.Aux Eurockéennes, festival traditionnellement rock, l'enfant de Brooklyn et sa compatriote Missy Elliott ont confronté leur musique à une programmation éclectique allant de Massive Attack à Airbourne, en passant par The Hives, Kasabian, The Dead Weather, Mika, Charlotte Gainsbourg ou encore Hot Chip.Depuis sa participation au festival de Glastonbury (juin 2008), où une controverse sur la programmation d'un "rappeur" au plus gros festival rock d'Europe était née, Jay-Z aime le mélange des genres."C'est sa volonté de se frotter aux autres styles et ça dénote de la qualité de l'artiste. Les frontières entre les genres sont poreuses et Jay-Z a une grande culture musicale. Il veut ouvrir sa musique tout en rencontrant un nouveau public", analyse Jean-Paul Roland, directeur artistique des Eurockéennes.L'époux de la chanteuse de R&B Beyoncé Knowles, n'a rien laissé au hasard, répétant trois jours à Bâle (Suisse) pour être prêt à Belfort. Surprise au concert: des reprises de groupes de rock, comme U2 ou The White Stripes."Jay-Z est l'artiste qui nous a demandé la logistique la plus importante et une grosse capacité d'accueil, à laquelle tous les festivals ne sont pas forcément prêts à se plier", confie Jean-Paul Roland.Les techniciens du site et du chanteur ont mis toute la nuit de jeudi à vendredi pour installer la scène.Adepte du hip-hop, les programmateurs des Eurockéennes ont le réseau nécessaire et le site adapté pour attirer les stars.Lors de l'édition 2009, les Eurockéennes avaient programmé Kanye West, puis Cypress Hill en lieu est place du groupe français NTM qui avait fait défection après l'incarcération de Joey Starr.Ovni séduisante au milieu d'une très riche programmation, Charlotte Gainsbourg était montée vendredi sur la scène intimiste du Chapiteau sous un tonnerre d'applaudissements devant un public déjà acquis à son personnage modeste et introverti, fille de ses illustres parents.Malgré des titres redynamisés pour la scène, sa voix mêlée à l'instrumental des musiciens de Beck, est restée trop en retrait pour convenir à une partie du public régulier du festival.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.