Euro dames de gymnastique: la France mise sur Youna Dufournet

0 21.11.2011 09:28

Youna Dufournet endosse le rôle de meneuse de l'équipe de France aux Championnats d'Europe de gymnastique artistique à Birmingham (Angleterre) à partir de jeudi, où la petite perle bleue peut avoir des ambitions six mois après sa médaille de bronze au saut aux Mondiaux.La demoiselle d'Avoine, âgée aujourd'hui de 16 ans, avait fait son apparition chez les seniors au dernier Euro à Milan, il y a un an, mais c'est aux Championnats du monde à Londres en octobre qu'elle avait montré toutes ses promesses en finissant cinquième du concours général, puis en s'invitant sur le podium du saut."Chaque compétition nous apporte de l'expérience, mais ce n'est pas pour cela qu'on part plus confiante", estime cette gymnaste connue pour être une grosse travailleuse. "Mais j'aimerais bien alourdir mon palmarès", souligne-t-elle.Cette année, il n'y a pas de concours général individuel au programme, mais un concours par équipe et des finales individuelles par appareil. "Je me fixe les quatre agrès", note Youna Dufournet, dont les deux points fort sont les barres asymétriques et le saut.A l'automne, une opération au genou gauche, puis une fracture à un poignet, l'ont condamné à trois mois de repos. Ces petits soucis l'ont empêché de peaufiner le volet artistique, elle qui n'est pas aussi forte dans l'expression et la fluidité des mouvements que les Roumaines ou Russes.Ces Championnats seront d'ailleurs l'occasion pour les Françaises, médaillées de bronze en 2008, de se mesurer à ces deux nations phares - qui se sont partagées à elles deux sept des huit titres européens par équipes - un an et demi avant les Mondiaux au Japon qualificatifs pour les jeux Olympiques de Londres.La semaine dernière le nuage de cendres volcaniques avaient privé d'Euro notamment les équipes masculines russe, bélarusse et ukrainienne, mais cette fois-ci toutes les dames sont bien arrivées à Birmingham."Les Russes sont intouchables. A moins d'une épidémie d'ici là...", note Eric Demay, l'entraîneur de l'équipe de France féminine. "On ne sait pas trop le niveau des Ukrainiennes, j'espère que cela ne sera pas la mauvaise surprise du week-end !", ajoute l'entraîneur.Comme Youna Dufournet, Pauline Morel passera aux quatre agrès. Elles seront épaulées par Aurélie Malaussena au saut et aux barres et par Marine Brevet à la poutre et au sol tandis que Clara Della Vedova jouera la suppléante en cas d'accident."C'est une équipe en construction, puisque trois nouvelles seniors avec plus ou moins d'expérience ont été intégrées, explique Eric Demay. Nous avons encore deux petites années devant nous pour peaufiner tout cela et intégrer les quelques jeunes nées en 1995 qui arriveront en 2011."Il estime le rang des Bleues entre la 2e et 5e place: derrière les Russes, mais capables de faire jeu égal avec les Roumaines, Italiennes ou Britanniques.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.