Enlèvement de La Flèche : les deux suspects mis en examen et écroués

0 21.11.2011 09:27

Eddy et Noélie, 24 ans, ont été mis en examen dimanche soir pour enlèvement et séquestration de mineurs, administration de substances nuisibles (en l’occurrence des antidépresseurs et des tranquillisants), ainsi que pour détention d’images pédopornographiques, sans toutefois qu’un lien soit établi entre ce dernier chef de mise en examen et les faits qui leur sont reprochés. Tous deux ont été écroués.Interpellé vendredi matin dans le Val-d’Oise, le couple suspecté d’avoir enlevé Charlyne et Julie le 17 septembre dernier à La Flèche avait été transféré samedi matin devant le juge d’instruction manceau en charge du dossier depuis quelques jours. Durant leur garde à vue, les deux suspects ont contesté l’enlèvement et la séquestration, parlant de liens naturels qui se seraient établis entre les deux enfants et leur propre fille, âgée de 18 mois. Depuis vendredi soir, Noélie et Eddy étaient entendus par les enquêteurs dans les locaux de la compagnie de gendarmerie de La Flèche.Quant à Charlyne et Julie, elles n’ont toujours pas retrouvé le domicile familial depuis le 18 septembre. Elles avaient été dans un premier temps prises en charge par l’unité d’accueil médico-judiciaire au Mans. Depuis, elles sont accueillies dans une famille d’accueil. « Le juge des enfants est saisi. C’est lui qui va décider désormais » a indiqué vendredi le procureur de la République. Interviewée avant-hier par TF1, leur maman, Marie-Noëlle, s’est dite « soulagée » de cette interpellation et n’aspire plus qu’à une chose : « Pouvoir retrouver mes filles. C’est tout ce que j’attends. »Chronologie de douze jours d’enquêteSamedi 17 septembre21 heures : A La Flèche, deux sœurs âgées de 10 et 12 ans quittent le domicile de leur mère, avec son accord, pour une promenade.Dimanche 181 heure : La mère des fillettes, ne les voyant pas revenir à la maison, alerte les gendarmes.10 h 54 : D’importants moyens sont déployés pour retrouver deux jeunes mineures, à La Flèche.16 h 05 : L’inquiétude grandit au fil des heures. Une vingtaine de gendarmes se trouve alors à Saint-Germain-du-Val et tout le quartier de la rue Virfeu, où habitent les deux sœurs, a été bouclé par les enquêteurs qui ont fait appel, vers 16 heures, à un second maître-chien.16 h 53 : Le parquet du Mans déclenche le plan alerte enlèvement. C’est la dixième fois que ce type de plan est déclenché en France, depuis sa mise en service en 2006.17 h 30 : Joëlle Rieutort, procureur de la République, tient une conférence de presse au sujet des deux sœurs Charlyne (12 ans) et Julie (10 ans) disparues.Le colonel Julien indique l’ampleur des moyens mis en place afin de retrouver les deux enfants. Près de 130 militaires sont engagés sur les recherches.18 heures : Charlyne et Julie, les deux sœurs disparues depuis samedi soir à La Flèche, sont retrouvées vivantes.Lundi 19Après l’hyper-médiatisation souhaitée par les enquêteurs dimanche, c’est silence-radio.Sur place, une quarantaine de gendarmes et une quinzaine d’enquêteurs de la section de recherche d’Angers poursuivent les recherches pour retrouver un couple qui aurait enlevé les deux enfants dans une camionnette.A l’école Léo-Delibes où sont scolarisées les deux sœurs, une mère de famille indique au « Maine Libre » que « les enfants ont très mal dormi cette nuit. Ils ont posé beaucoup de questions ».Charlyne et Julie, après avoir été entendues par l’unité d’accueil médico-judiciaire, sont accueillies dans une famille d’accueil. « Une procédure normale dans ce genre d’enquête », indique-t-on.Mardi 20Dans un communiqué sibyllin, le procureur de la République indique que les examens médicaux n’avaient « révélé aucune trace de violence ».Mercredi 21Les recherches se poursuivent sur un rayon de 10 km autour de La Flèche. Aidés par les témoignages de la grande sœur, les enquêteurs concentrent leurs investigations à partir des descriptions de la maison dans laquelle Charlyne et Julie ont été séquestrées.Samedi 24Le périmètre est étendu à 20 km autour de La Flèche, soit quelque 600 km2.Mardi 27A Thorée-les-Pins, les enquêteurs passent au peigne fin un pavillon inhabité au sein d’un quartier résidentiel. Un bus d’identification criminelle est arrivé de Paris.Un dispositif impressionnant a été mis en place, qui découpe le territoire autour de La Flèche en 110 secteurs, sur une superficie de 900 km2.Mercredi 28L’enquête s’est accélérée depuis que la maison a été localisée.Désormais, les enquêteurs ont identifié un jeune couple, accompagné d’un bébé de 18 mois dont le dernier séjour à Thorée-les-Pins remonterait à une quinzaine de jours.Vendredi 30Noélie et Eddy sont interpellés, sans difficultés, sur le parking d’un supermarché à Magny-en-Vexin (Val-d’Oise) à 10 h 20. Ils sont placés en garde à vue et transférés dans la soirée à la gendarmerie de La Flèche.Lire : Les suspects au palais de justice du MansLire : Le compagnon décrit comme « agressif et violent »Lire : les gendarmes ont terminé leurs investigations à ThoréeLire : les gendarmes sur la piste du lieu de la séquestrationLire : séquestrées dans un rayon de 10 kmLire : le parquet confirme l’absence de traces de violence

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.