EN DIRECT - Rugby: la victoire des All Blacks face aux Français

0 18.11.2011 09:43

13H15 - FIN DE NOTRE DIRECT sur la finale du Mondial de rugby remportée par la Nouvelle-Zélande face à la France 8 à 7. Devant leur public, les All Blacks ont conquis leur deuxième titre mondial, 24 ans après le premier. Pour les Français c'est un troisième revers après ceux de 1987 et 1999.13H00 - "Le Stade de France se vide". Déçu, Daniel préfère conserver sa bonne humeur et voir dans cette finale "le triomphe du rugby". "Le rugby européen peut encore gagner. Le rugby n'a pas changé de continent contrairement à ce que certains prétendent. C'est une finale à l'honneur du rugby".12H53 - "Et Monsieur Joubert ..." - Les supporteurs du Stade de France se plaignent de l'arbitre sud-africain: "Simplement "mauvais" pour Maxime, 17 ans, de Saint-Ouen ou Dominique 33 ans d'Evry. Quant à Jean, 63 ans de Paris, il s'interrogeait avec malice: "L'arbitre, il est de nationalité néo-zélandaise, non?"12H45 - Poitrenaud déprimé - Sur Twitter, Clément Poitrenaud (arrière du Stade Toulousain) déclare: "Je suis en dép. Ils méritent tellement cette victoire !" Mirco Bergamasco (arrière italien du Racing-Métro) rend hommage aux Bleus: "Chapeau à la France...désolé pour Lionel très gros combat de sa part...chapeau!"12H40 - Rapides - Le troisième ligne aile des Blacks Jerome Kaino, tout juste sacré champion du monde et déjà sur Twitter: "Coupe du monde !!!! Mon Dieu !!!!Je vous aime les gars, merci pour votre soutien." Son coéquipier Cory Jane "remercie tout le monde pour le soutien cette année lors des hauts et des bas."12H35 - Fierté et déception - Le joueur français d'Arsenal Bacary Sagna tweete sa déception: "Trés déçu pour l'équipe de France de rugby. Sortir un tel match après toutes ces critiques..chapeau. Du respect du côté du club de football de Lille, "On est fiers de vous les gars...RESPECT" tweete le défenseur Aurélien Chedjou. Gaël Monfils se joint aux félicitations "pas loinnnnnnnnnn les blues superbeeee finale".12H24 - "On les a fait douter" - Pour le capitaine du XV de France Thierry Dusautoir, interrogé par TF1: "C'est dur à encaisser. La semaine a été difficile, nous avons pas mal souffert. J'espère quand même qu'on a pu apporter un peu d'émotion aux gens. C'est rude. On a eu de la réussite dans d'autres matches, pas cette fois. L'ensemble des joueurs et du staff, on peut être fier de ce qu'on a montré. On a montré une force mentale, et ça vaut quelque chose en rugby. On est moins talentueux que les Blacks mais on les a fait douter. Ce n'est pas l'essentiel puisqu'on a perdu mais on peut rentrer la tête haute."12H19 - "Il nous a manqué un déclic" - Dimitri Yachvili, demi de mêlée du XV de France, déçu mais fier sur TF1: "On a tout donné. On s'est dit qu'on ne devait pas avoir de regrets, qu'on devait mourir sur le terrain. On a fait preuve d'une grosse solidarité. Il nous a manqué un déclic. On a aussi eu beaucoup de blessures. On est fier."12H16 - Les Blacks le méritent - Pour l'entraîneur du XV de France Marc Lièvremont, interrogé sur TF1: "Les Blacks méritent cette victoire. J'ai déjà dit que c'est la plus belle équipe de tous les temps. Ce soir (dimanche), le XV de France a été grand, immense même. Mais ça n'a pas suffi. C'est difficile de se battre contre tout un peuple qui attend ça depuis 24 ans. On a eu un match énorme du XV de France. On aurait aimé ramener la Coupe en France, ce ne sera pas le cas. On réalisera plus tard. On a juste conscience d'être passé près de l'exploit."12H14 - Une chanteuse locale accompagne le tour d'honneur des Blacks dans l'Eden Park.12H12 - FEU D'ARTIFICE SUR AUCKLAND12H10 - "Un point est un point" - Le pub The Freedom, quartier général des All Blacks à Paris, explose devant l'image de Richie McCaw soulevant la Coupe du monde. "Un point est un point, ça suffit", lâche Catherine McMahon, d'Auckland, les larmes aux yeux. "Enfin, ça fait si longtemps que j'attendais ça", se rejouit un Maori qui vit en France depuis 10 ans.12H09 - Encadré par ses partenaires et les membres de l'encadrement sur le podium dressé au milieu de la pelouse, Richie McCaw, l'emblématique capitaine des All Blacks a brandi le trophée sous les acclamations de plus de 61.000 spectateurs.12H08 - LE CAPITAINE NEO-ZELANDAIS RICHIE MCCAW BRANDIT LE TROPHEE, la Coupe Webb-Ellis, après l'avoir reçue des mains du président de l'IRB (International Board) Bernard Lapasset.12H02 - Les Blacks reçoivent eux aussi une médaille avant le trophée tant attendu. Dan Carter est présent sur le podium.11H58 - Les Français reçoivent d'abord leurs médailles de finalistes. Les mines sont tristes. Morgan Parra, bien malheureux lors de cette finale, a les pommettes tuméfiées. En descendant du podium, le N.8 Imanol Harinordoquy a fait un détour pour aller embrasser le trophée.11H55 - A l'Eden Park, on va remettre la Coupe aux vainqueurs néo-zélandais.11H52 - Pluie de félicitations sur Twitter - Malgré la défaite française, les sportifs félicitent les Bleus. Le footballeur de Lille, Rio Mavuba: "Enorme respect à vous ! Vous nous avez fait vibrer ! Le même match avec un bon arbitre on est champion du monde ! Les nageurs Malia Matella: "Beau match les gars" et Amaury Leveaux, plus critique, "On a joué un bon rugby, une équipe sans coach!!!!un arbitre mauvais!!!! Des larmes mais beaucoup de fierté!!!!!! Bravo nos bleus!!! "11H50 - Fiers Kiwis - Luke McAlister (international néo-zélandais, Stade toulousain) fait part de sa "fierté" pour les Kiwis sur Twitter. Quade Cooper (ouvreur australien d'origine néo-zélandaise) " La France a fait un grand match, mais félicitations aux Kiwis pour leur victoire dans ce Mondial."11H47 - Un petit point - Sébastien Chabal sur Twitter "Un point. J'ai mal au ventre." Même déceptionpour l'ex-candidat à la primaire PS, Manuel Valls: "Que c'est dommage..un point!". Mais il félicite les perdants "Bravo les Bleus vous avez été formidables !"11H45 - Comme les Wallabies et les Boks - Les All Blacks, sacrés en 1987 et 2011, rejoignent l'Australie (1991, 1999) et l'Afrique du Sud (1995, 2007) au premier rang des nations les plus titrées.11H43 - Les All Blacks remportent leur deuxième Coupe du monde, 24 ans après leur premier titre. Ils sont sacrés chez eux comme en 1987. Les Français échouent pour la troisième fois en finale.80e minute: LA NOUVELLE-ZELANDE EST CHAMPIONNE DU MONDE. Les Blacks battent les Français 8 à 7. La Nouvelle-Zélande succède à l'Afrique du Sud et remporte le deuxième titre de son histoire.11H40 - Toujours plus de monde - "Il y a plus de monde que lorsqu'on retransmet du foot", selon une responsable de la communication du Palais des Sports de Besançon où au moins 800 personnes se sont déplacées . Là encore, c'est plus que ce qu'attendaient les organisateurs. 11H38 - 3.500 supporteurs à Strasbourg - "On s'attendait au plus à 2.000 personnes, mais là il y avait tellement de monde devant les portes qu'on a ouvert la salle plus tôt", explique la directrice du Zénith, Sylvie Chauchoy. Le public est très familial. Il y a beaucoup de pères avec leurs enfants et on compte "environ 20% de femmes".75e minute - Entrée de Jean-Marc Doussain à la place de Dimitri Yachvili. Ce sont ses grands débuts... pour les cinq dernières minutes.11H30 - Le PS semble mobilisé - Pierre Moscovici, coordonnateur de campagne de François Hollande tweete ses impressions: "Les Blacks, en panique, ne montrent rien. Les Français avancent: l'histoire va t elle se répèter ?"70e minute: Julien Pierre rentre à la place de Pascal Papé côté français.66e minute: Double changement pour l'équipe de France: Szarzewski et Barcella rentrent à la place de Poux et Servat.65e minute: PENALITE MANQUEE POUR LA FRANCE, ça passe à droite pour Trinh-Duc. Toujours 8-7 pour les Blacks.50e minute: Weepu est remplacé par Ellis chez les Blacks.11H20 - " Le jour de gloire est arrivé ? ". Une Marseillaise spontanée part dans les tribunes du Stade de France. 11H17 - Chabal bluffé - "Pas loin d'etre bluffé par mes copains" vient de tweeter Sébastien Chabal.11H15 - Le stade de France exulte - 15.000 personnes debout pour l'essai du capitaine des "Blancs", Thierry Dusautoir. 11H12 - "On y croit" . Un match n'est jamais fini avant le coup de sifflet, rappelle Christophe à Toulouse qui d'habitude encourage plutôt l'équipe de foot d'Auxerre !11H10 - "Tous ensemble avec le XV de France" - A Bordeaux, la banderole accueille les 2.500 personnes rassemblées devant l'écran géant de la bien nommée place de la Victoire. "Il y a un peu plus de monde que ce que l'on attendait et tout se passe dans une ambiance très bon enfant", indique la police sur place. 48e minute: TRANSFORMATION REUSSIE par Trinh-Duc pour les Français qui ne sont plus menés que 8-7.47e minute: ESSAI FRANCAIS DE THIERRY DUSAUTOIR - Les Blancs reviennent à 8-5. Le capitaine français concrétise une action opportunément initiée par Aurélien Rougerie puis relayée par François Trinh-Duc.45e minute: PENALITE REUSSIE POUR LES BLACKS par Stephen Donald. 8-0 pour la Nouvelle-Zélande.42e minute: PENALITE MANQUEE PAR YACHVILI. On reste à 5-0.11H00 - C'EST REPARTI à l'Eden Park.10H55 - Optimiste - "On est courageux en défense. Tout est possible" - L'entraîneur du XV de France, Marc Lièvremont, interrogé à la mi-temps sur le pelouse de l'Eden Park, reste positif. 10H54 - Cooper compatit - L'ouvreur australien Quade Cooper, touché au genou droit lors du match pour la troisième place et indisponible "au minimum six mois", vient de tweeter sur la blessure de Cruden: "J'espère vraiment que ce n'est pas trop sérieux pour Cruden. Je croise les doigts pour lui."10H52 - Kiwis soucieux - A la mi-temps, les rares supporteurs en bleu au pub The Freedom, la maison des supporters All Blacks à Paris, sont optimistes. Les Kiwis commencent à douter.40e minute: MI-TEMPS. C'est la pause à l'Eden Park, les Blacks mènent 5-0 face aux Français.37e minute: Percée de Trinh-Duc, repris par Weepu d'une superbe cuillère.35e minute: TENTATIVE DE DROP de Trinh-Duc. C'est manqué.10H40: "Soulagement au Stade de France" - Les supporteurs du XV de France hurlent de plaisir à chaque tentative de penalité ou transformation manquée par le buteur des All Blacks Piri Weepu. 3 tentatives, 3 échecs.34e minute: CRUDEN SORT SUR BLESSURE - Aaron Cruden, touché au genou droit, doit quitter ses coéquipiers néo-zélandais. Décidemment, les N.10 sont maudits dans ce match. Il est remplacé par Stephen Donald.10H35: C'est le feu chez Valls - " Allez la France" lance sur Twitter l'ancien candidat à la primaire PS Manuel Valls, précisant, "Ambiance de feu à la maison". Pour la nageuse française, Maria Metella,"Cela se jouera au pied. Il faut protéger nos buteurs". 26e minute: PENALITE RATEE PAR LES BLACKS - Weepu échoue de nouveau. Ce n'est pas son jour pour l'instant. Weepu a pourtant été l'un des hommes-clés côté black depuis le début du Mondial. Ses qualités de buteur ont permis à ce demi de mêlée de 28 ans de pallier l'absence de Dan Carter. En quart de finale face à l'Argentine, il avait inscrit 21 des 33 points de son équipe.23e minute: PARRA SORT A NOUVEAU - Sortie définitive. L'ouvreur français est en pleurs. Il sort groggy après un coup de genou de Richie McCaw. Il se tient les cervicales. Parra avait été ménagé en début de semaine en raison d'un léger traumatisme cervical. C'est un coup dur pour les Français. Trinh-Duc réapparaît. 17e minute: RETOUR DE PARRA qui était sorti pour saignement.16e minute: TRANSFORMATION MANQUEE par Piri Weepu.15e minute: ESSAI DES BLACKS par Tony Woodcock. 5-0 pour les Néo-Zélandais.12e minute: ENTREE DE FRANCOIS TRINH-DUC10e minute: PARRA SE FAIT SOIGNER 6e minute: PENALITE MANQUEE pour les Blacks par Piri Weepu.10H02 - COUP D'ENVOI donné par les Blacks. C'est le Sud-Africain Craig Joubert qui arbitre la rencontre.10H01 - Le Stade de France à l'heure d'Auckland - Environ 15.000 personnes debout pour les hymnes. Drapeaux à la main, ils hurlent alors que les joueurs français se déploient pendant le haka des All Blacks. A Toulouse, le public d'Ernest-wallon scande "Allez les Bleus" quand les Francais s'avancent pendant le haka9H58 - LE HAKA - Les Blacks font le "Kapa O Pango", le haka le plus guerrier qui s'achève par un geste d'égorgement. Les Français forment un "V" de la victoire et avancent vers leurs adversaires jusqu'à la limite protocolaire de 10 mètres. Certains joueurs vont tout de même au-delà de la ligne médiane. 9H56 - Coqs contre Kiwis à Toulouse - Un énorme coq trône sur un drapeau tricolore géant au centre de la pelouse d'Ernest-Wallon à Toulouse. Le stade est déjà rempli. La Marseillaise, repris en coeur par un public jeune, retentit.9H55 - LES HYMNES - La Marseillaise puis l'hymne néo-zélandais.9H53 - ENTREE DES EQUIPES9H49 - Les Néo-Zélandais à Paris - Arrivée de l'ambassadeur de Nouvelle Zélande en France, Rosemary Banks. Quelques supporteurs français noyés dans une marée de maillots noirs prennent une leçon de haka devant le pub The Freedom et répondent par une Marseillaise.9H48 - La foule à Toulouse - 200 m de file d'attente s'étend devant l'entrée du stade Ernest-Wallon. On offre un petit dejeuner aux spectateurs. Elodie, étudiante 21 ans et plutôt supportrice de foot est "venue pour partager l'ambiance et la victoire". "Les favoris ne gagnent pas toujours, voyez 1998"9H46 - Aux vestiaires - Les deux équipes sont maintenant aux vestiaires. Le stade est déjà plein, les tribunes sont de couleur noire. Un mini-concert débute sur la pelouse, en guise de cérémonie de clôture.9H45 - Repétition - Côté Français, les avants s'exercent aux touches, aux mauls, les trois-quarts répètent leurs combinaisons. Côté All Blacks, les passes s'enchaînent, puis le groupe s'entraînent aux plaquages9h42 - Faire monter l'ambiance - La fanfare fait le spectacle dans le stade d'Auckland, où plus de 61.000 personnes sont présentes, en jouant "YMCA" des Village People. Ils chauffent le stade, appelle les spectateurs à taper dans leurs mains. C'est sur fond de disco, que les avants français entrent en bloc sur le terrain et commencent leur footing en rangs serrés.9h39 - "Allez les noirs !" Luke McAlister (international néo-zélandais, Stade toulousain) vient de tweeter en français (et faute comprise...) "Allez les noir !!!!!! Allez les noir !!!!!! Tout à l'heure il avait souhaité le meilleur à ses "frères" néo-zélandais et bonne chance à son coéquipier de club Vincent Clerc: "All the best to my ab brothers and bon chance @VincentClerc going to be a massive game !!!!"9h37 - Ecrans géants - La finale est retransmise gratuitement sur grand écran au Stade de France à Saint-Denis. Dans la capitale du rugby français, Toulouse, le match est diffusé à Ernest-Wallon, l'enceinte du Stade toulousain. Le rencontre sera aussi visible sur le parvis de l'Hôtel de ville à Paris, place de la Victoire à Bordeaux ou encore au Zénith de Strasbourg.9H34 - Jeux au pied - Morgan Parra, François Trinh-Duc, Jean-Marc Doussain s'entraînent à buter. Pendant ce temps, Maxime Médard s'étire, Vincent Clerc trottine... Chacun prend ses marques9H33 - Derniers straps - Les avants sont encore dans le vestiaire. On parle de solidarité, d'honneur, de combat... Dernière occasion pour les trentenaires du pack français (Servat, Mas, Nallet, Bonnaire, Harinordoquy...) de décrocher le titre suprême .9H32 - Revue de presse: "Un final de rêve" titre l'Equipe. Pour le Parisien, c'est "Le moment de vérité". La finale de rugby partage la Une avec des interrogations sur la cote actuelle de François Hollande. Le Journal du dimanche préfère mettre l'accent sur l'enjeu : "Le défi de leur vie". Même chose côté néo-zélandais, The Week End Press titre "Rendez-vous avec le destin". The Sunday Star-Times encourage ses joueurs "C'est votre heure". Pour le New Zealand Herald, les Blacks sont "Aux portes de l'immortalité."9H30 - COMPO DU XV DE NOUVELLE-ZELANDE: Dagg - Jane, Smith, Nonu, Kahui - (o) Cruden, (m) Weepu - McCaw (cap.), Read, Kaino - Whitelock, Thorn - O. Franks, Mealamu, Woodcock. Nouvelle-Zélande: Hore, B. Franks, A. Williams, Thomson, Ellis, Donald, S.B. Williams.9H28 - COMPO DU XV DE FRANCE: Médard - Clerc, Rougerie, Mermoz, Palisson - (o) Parra, (m) Yachvili - Bonnaire, Harinordoquy, Dusautoir (cap.) - Nallet, Papé - Mas, Servat, Poux. Remplaçants: Szarzewski, Barcella, Pierre, Ouedraogo, Doussain, Trinh-Duc, Traille.9H25 - Parcours des Blacks: Phase de poules: 4 victoires. Pour leur match inaugural, la Nouvelle-Zélande a battu les Tonga 41-10 avant d'étriller le Japon 83-7. Les Kiwis ont ensuite dominé les Français (37-17) puis le Canada (79-15). En quart de finale, les Néo-Zélandais ont pris le dessus sur l'Argentine après une première période difficile (33-10). En demi-finale, les Blacks ont éliminé les Australiens (20-6).9H24 - Parcours des Bleus: Phase de poules: 2 victoires, 2 défaites. En ouverture, la France a battu le Japon (47-21), puis dominé le Canada (46 -19) avant de s'incliner face aux All Blacks (37-17) et subir une humiliante défaite face aux Tonga (19-14). En quart de finale, les Français ont relevé la tête en battant les Anglais (19-12). En demi-finale, ils ont laborieusement éliminé les Gallois (9-8) pourtant en infériorité numérique.9H22 - PREMIER PIED SUR LA PELOUSE - Le demi de mêlée Dimitri Yachvili a été le premier à fouler la pelouse de l'Eden Park à 1H15 du coup d'envoi. Echanges de passes avec l'entraîneur en charge du jeu au pied Gonzalo Quesada. L'entraîneur néo zélandais Graham Henry les rejoint. Il dispute son dernier match en tant qu'entraîneur. Il marche, seul, sur la pelouse. Les Blacks arrivent: le capitaine Richie McCaw, les demis de mêlée Jimmy Cowan et Andy Ellis et Zac Guildford entrent en scéne.9H20 - "Allez les blues !" - Sur Twitter, le troisième ligne du XV de France Imanol Harinordoquy a exhorté hier soir les fans: "Donnez nous toutes vos forces !!!!!". Pour Fabrice Estebanez (international français, suspendu jusqu'à la fin du Mondial): "Grand jour pour le rugby français, tous derrière nous..on compte sur vous". D'autres sportifs français encouragent aussi les Bleus, Gaël Monfils, qui joue ce dimanche la finale du tournoi de Stockholm, a tweeté hier soir: "Gnite twittaaaaaaaaaa...allez les blues pour demainnnnnnnnnn!!!!"9H19 - Soutien des footeux - La Fédération française de football, Laurent Blanc et les Bleus ont adressé samedi un message d'encouragement au XV de France. "On n'arrive jamais en finale par hasard: bravo pour votre présence à ce rendez-vous prestigieux. Il vous reste une marche à gravir et ce n'est pas forcément la plus difficile... On est derrière vous, on pousse tous avec vous!"9H18 - Soutien des anciens - Samedi, les Bleus ont eu la visite de quelques illustres aînés dont Jean-Pierre Rives, capitaine du premier XV de France victorieux des All Blacks (24-19) à l'Eden Park le 14 juillet 1979.9H17 - Finau la joue fine - L'ancien joueur du Stade Toulousain Finau Maka, vainqueur en phase de poules des Bleus avec les Tonga, a rendu visite aux Français dans la semaine et demander ... une place pour la finale à son ancien coéquipier "Titi" Dusautoir.9H15 - Bleus en blanc - La France, victorieuse du tirage au sort, aurait pu jouer en bleu obligeant les Blacks a évolué avec leur deuxième tenue. Mais le XV de France jouera en blanc et laissera la Nouvelle-Zélande arborer sa tunique noire traditionnelle. Une décision du manageur français Jo Maso, prise avant le tirage au sort, en raison notamment de "la qualité de l'accueil du peuple néo-zélandais". Une concession toutefois regrettée par certains joueurs tricolores.9H12 - Back in Black - Grand absent du Mondial après sa blessure aux adducteurs au début du mois, la star des Blacks Dan Carter est resté présent auprès de ses coéquipiers. Il a fourni ses conseils et ses encouragements, souvent par texto, au jeune Aaron Cruden qui le remplace à l'ouverture.9H10 - Des kiwis au petit déjeuner - Au Pub "The Freedom", la maison des supporteurs All Blacks, rue de Berri dans le 8e arrondissement de Paris. On prépare le match en mangeant des kiwis ! 9H09 - Tension - Côté français, le Mondial a été marqué par les relations tendues entre l'entraîneur Marc Lièvremont et ses joueurs qualifiés notamment de "sales gosses égoïstes" pour avoir enfreint sa consigne de ne pas sortir après la demi-finale. Lièvremont a depuis regretté ses propos. Tension également entre joueurs et médias à l'image d'Aurélien Rougerie qui s'est plaint en conférence de presse des "questions pas très pertinentes" des journalistes et a déploré que personne ne soit derrière ces derniers pour juger leur travail. 9H08 - Pression - Côté néo-zélandais, c'est tout une nation (4 millions d'habitants) qui attend un deuxième sacre mondial. Eternels favoris, les All Blacks ont souvent déçu en Coupe du monde et sont sous pression avant cette finale à domicile. Supporteurs et médias néo-zélandais ont affiché leur confiance ces derniers jours et n'imaginent pas un échec des Blacks. A l'inverse, les Bleus ne sont pas épargnés, qualifiés de "dindons inconstants" ou de "brutes" qui "ne méritent pas d'être là".9H07 - Effacer Cardiff - Les Néo-Zélandais voudront refermer ce dimanche la cicatrice de l'élimination en quarts de finale à Cardiff en 2007, leur plus mauvaise performance en Coupe du monde. Les Blacks ont encore en mémoire également le défi français lancé durant le haka. Les Bleus, unis sur une seule ligne, s'étaient rapprochés à moins d'un mètre de leurs adversaires. Cette fois, le protocole impose une distance minimale de dix mètres entre les deux équipes.9H05 - Bête noire - Les Français ont barré deux fois la route des Néo-Zélandais en Coupe du Monde, en demi-finale en 1999 (43-31) et en quart de finale en 2007 (20-18). Lors des trois dernières confrontations, les Kiwis ont toutefois pris le dessus sur les Français: en test-match en juin et novembre 2009, puis cette année en phase de poules du Mondial (37-17).9H03 - Troisième essai - Les Français jouent ce dimanche leur troisième finale de Coupe du monde après celles perdues en 1987 face aux Néo-Zélandais et en 1999 face à l'Australie.9H00 - Comme on se retrouve - Les deux équipes s'affrontent 24 ans après la finale de la première Coupe du monde de rugby, organisée en 1987 en Nouvelle-Zélande et remportée par les All Blacks (29-9). Leur seul titre mondial. EN DIRECT - A 10H00 (21H00 locales) coup d'envoi à l'Eden Park d'Auckland de la finale du Mondial de rugby entre la France et la Nouvelle-Zélande. Vendredi, l'Australie a pris la 3e place de la compétition en battant le pays de Galles 21-18.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.