EN DIRECT: Libye, une intervention se prépare contre Kadhafi

0 21.11.2011 09:58

LE POINT A 21H00.La France, l'Angleterre, les Etats-Unis et les pays arabes ont lancé vendredi soir un ultimatum au colonel Kadhafi. Le texte somme le dirigeant libyen de mettre en oeuvre un cessez-le-feu immédiat sous peine d'une intervention militaire, conformément à la résolution votée dans la nuit à l'ONU.Tripoli a déclaré en début d'après-midi qu'il mettait fin à ses opérations militaires, une annonce accueillie avec méfiance par la communauté internationale et démentie par les insurgés. Ils assurent que les frappes des forces du colonel se poursuivent.Une coalition menée par Paris, Londres, Washington avec l'aide du Qatar a pris forme, mais l'Otan semble rester en retrait. Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé indique que "tout est prêt" pour une intervention dans le pays; les rebelles disent coordonner de prochaines frappes aériennes avec les Occidentaux.Un sommet crucial se tient samedi après-midi à l'Elysée: Union européenne, Union Africaine et Ligue Arabe comptent "analyser les déclarations qui viennent d'être faites par le régime de Kadhafi sur le cessez-le-feu et en tirer les conclusions", selon Alain Juppé.FIN DE NOTRE DIRECT.20H42 - NON NÉGOCIABLE - "Kadhafi doit mettre fin à l'avancée de ses troupes sur Benghazi et les retirer d'Adjdabiyah, Misratah et Zawiyah. L'approvisionnement en eau, électricité et gaz doit être rétabli dans toutes les zones. La population libyenne doit pouvoir recevoir l'aide humanitaire", disent Paris, Londres, Washington et les pays arabes, selon un communiqué de l'Elysée. "Ceci n'est pas négociable", précise le texte.20H25 - ULTIMATUM DE PARIS, LONDRES, WASHINGTON ET DES PAYS ARABES AVANT UNE INTERVENTION20H00 - Traître - Alain Richard, ancien ministre socialiste de la Défense, explique qu'on ne peut "en aucun cas" faire confiance à Mouammar Kadhafi. "On ne peut avoir aucune confiance, et ce n'est pas d'hier", dit-il, estimant qu'il y aura "certainement" des frappes aériennes en Libye.19H34 - OBAMA MENACE KADHAFI D'UNE INTERVENTION MILITAIRE S'IL N'OBTEMPÈRE PAS A LA RÉSOLUTION DE L'ONU19H33 - Clinton à Paris - Hillary Clinton, chef de la diplomatie américaine, représentera le gouvernement américain au sommet international sur la Libye à Paris demain, dit Obama.19H32 - OBAMA EXCLUT L'ENVOI DE TROUPES TERRESTRES EN LIBYE19H30 - Ample - Kadhafi a été "amplement mis en garde par la résolution de l'ONU", dit Obama.19H28 - "MILLIERS DE MORTS" - Si on laissait faire le colonel Kadhafi, il pourrait y avoir des milliers de morts, déclare Barack Obama.18H35 - Cessez-le-feu respecté? - "Les forces armées libyennes respectent l'annonce de cessez-le feu et l'engagement de protéger les civils, et n'ont entrepris aucune opération militaire après l'annonce du cessez-le-feu", assure une source militaire libyenne.18H20 - Refus maltais - Malte exclut de servir de base militaire en cas d'instauration d'une zone d'exclusion aérienne, prévient Lawrence Gonzi, Premier ministre de l'île située en face des côtes libyennes. Mais le survol de l'île sera autorisé.18H14 - TRIPOLI DÉMENT TOUTE OPÉRATION MILITAIRE APRÈS L'ANNONCE DU CESSEZ-LE-FEU18H11 - LES REBELLES COORDONNENT LES FRAPPES AÉRIENNES AVEC LES OCCIDENTAUX, selon leur porte-parole. Ils se mettent d'accord sur les cibles à viser.18H08 - BOMBARDEMENTS - Khaled al-Sayeh, membre du conseil militaire de l'insurrection à Benghazi, fait état de "bombardements soutenus" de Kadhafi sur Zenten (120 km au sud-est de Tripoli), Misrata (200 km à l'est de Tripoli) et Ajdabiya (160 km au sud de Benghazi), trois villes encore partiellement aux mains de l'insurrection.18H05 - Retour de la Croix-Rouge - Le Comité international de la Croix-Rouge réinstalle son personnel à Benghazi car les conditions de sécurité s'y sont améliorées. L'organisation avait dû quitter le bastion des insurgés il y a deux jours.17H55 - KADHAFI ATTAQUE TOUJOURS MALGRÉ LE CESSEZ-LE-FEU, SELON LES REBELLES17H51 - L'exode se poursuit - Quelque 1.500 à 2.500 personnes continuent de fuir chaque jour la Libye, selon les Nations unies. Un ferry transportant près de 1.800 évacués est arrivé aujourd'hui à Tanger, au Maroc.17H50 - Débats parlementaires - Un débat sur la Libye sera organisé mardi prochain à l'Assemblée nationale, puis au Sénat.Juppé: "Tout est prêt"17H42 - L'OTAN PAS LA BIENVENUE - La France répète qu'elle ne veut pas d'implication de l'Otan dans une éventuelle opération militaire internationale en Libye. "Nous ne pensons pas que ce soit un bon signal que l'Otan en tant que telle intervienne dans un pays arabe", dit le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero.17H32 - DÉCISIF - Le sommet UE-UA-Ligue arabe prévu demain à Paris sera décisif, explique Alain Juppé: il permettra "d'analyser" la déclaration de cessez-le-feu de Tripoli et d'en "tirer les conclusions".17H28 - TOUT EST PRÊT POUR UNE INTERVENTION EN LIBYE, selon Alain Juppé.17H27 - Observateurs - La Libye demande à la Turquie, Malte et la Chine d'envoyer des observateurs pour superviser le cessez-le-feu qu'elle a annoncé.17H16 - Les Pays-Bas y pensent - Les Pays-Bas étudient "l'opportunité et la possibilité" d'une contribution néerlandaise à la mise en oeuvre de la résolution de l'ONU. Cette contribution pourrait être "du matériel militaire ou de l'expertise".17H09 - Pas d'accord sur les réfugiés - L'ONU annonce qu'elle n'a pas trouvé d'accord avec la Libye sur les conditions d'envoi d'une mission humanitaire. Des milliers de personnes continuent de fuir le pays.16H54 - Peur de représailles - L'ONU craint des représailles du régime Kadhafi contre les civils. "Personne ne sait ce qui se passe dans les villes qui étaient auparavant aux mains de l'opposition et qui ont été reprises par les forces du gouvernement", indique Rupert Colville, porte-parole du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme.16H49 - Obama va parler - Le président américain Barack Obama s'exprimera sur la situation en Libye à 19 heures françaises (18H00 GMT).16H33 - Gels d'avoirs, interdictions de visas - L'Union européenne annonce un accord de principe: elle va appliquer de nouvelles sanctions renforcées contre onze individus, notamment des membres du gouvernement de Kadhafi, et neuf nouvelles entités libyennes.16H25 - EXPLOSIONS VERS TRIPOLI - De fortes explosions sporadiques et lointaines sont entendues depuis le centre de Tripoli, sans qu'il soit possible d'établir leur origine.16H11 - Réunion à Paris- Une réunion sur la Libye se tient à Matignon sans commentaires de la part des participants. Autour de François Fillon: les ministres Alain Juppé (Affaires étrangères) et Gérard Longuet (Défense) et les principaux responsables de l'Assemblée et du Sénat, dont les présidents Bernard Accoyer et Gérard Larcher.16H10 - Merkel positive - La réaction du colonel Kadhafi à la résolution de l'ONU est "encourageante", juge la chancelière allemande Angela Merkel. Mais la communauté internationale devra "s'assurer qu'il ne s'agit pas de manoeuvres dilatoires ou de ruses", nuance-t-elle.15H59 - Paroles - Sur la question du cessez-le-feu décrété par le colonel Kadhafi, Washington veut des actes et non "des mots", déclare Hillary Clinton.15H58 - CLINTON DEMANDE A KADHAFI D'ABANDONNER LE POUVOIR.15H51 - Efficacité - Washington continue à explorer les "mesures les plus efficaces" concernant la Libye, déclare Hillary Clinton, ministre américaine des Affaires étrangères.15H50 - Bases italiennes - L'Italie se dit prête à "mettre à disposition ses bases" militaires pour appliquer la résolution de l'ONU prévoyant l'instauration éventuelle d'une zone d'exclusion aérienne.15H42 - Rome ferme son ambassade - L'Italie ferme son ambassade à Tripoli, "première conséquence de l'adoption de la résolution" de l'ONU.15H27 - Reporters bientôt libres - Les quatre journalistes du New York Times portés disparus depuis mardi en Libye ont été arrêtés par les forces gouvernementales libyennes et seront libérés aujourd'hui, annonce le quotidien américain.15H15 - LE CANADA DÉPLOIE SEPT AVIONS DE CHASSE CF-18 pour participer à la création d'une zone d'exclusion aérienne. 15H11 - 15 cibles - Selon Richard Labévière, spécialiste de la Défense et du Moyen-orient, il existe une quinzaine d'objectifs "déjà répertoriés" par les forces alliées pour des frappes aériennes en Libye. En premier lieu, "les plate formes aériennes d'où partent les Sukhoi qui bombardent les insurgés du côté de Benghazi".15H08 - L'UE s'interroge - L'Union européenne est en train "d'examiner" les détails de l'annonce de cessez-le-feu par le régime libyen, déclare la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. Il faut s'interroger sur sa "signification", précise-t-elle.15H03 - LES AUTEURS DE CRIMES CONTRE LES CIVILS EN LIBYE SERONT TRADUITS EN JUSTICE, promet le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon. 15H02 - Vérifications - La communauté internationale "ne va pas se laisser tromper" par Tripoli "et va vérifier par tous les moyens le degré de respect" de la résolution de l'ONU, affirme le chef du gouvernement espagnol Zapatero.14H57 - Combats - Des combats sont en cours aux alentours d'Ajdabiya, ville clé dans l'est de la Libye encore sous contrôle partiel des rebelles, selon des témoins et un journaliste de l'AFP. Selon des sources médicales et des insurgés, les environs du petit port pétrolier de Zuwaytinah ont essuyé des bombardements. 14H56 - "BLUFF" - "Kadhafi bluffe" lorsqu'il parle de cessez-le-feu, selon le chef des insurgés, Khalifa Heftir. "Kadhafi ne dit jamais la vérité (...). Le monde entier sait que Mouammar Kadhafi est un menteur". 14H51 - Soutien humanitaire - C'est ce qu'envisage l'Union européenne pour la Libye. Mais ce soutien pourrait prendre la forme d'une opération militaire dans le cadre de l'assistance aux réfugiés, expliquent des diplomates européens.14H44 - "Débiles" - L'ancien chef d'un service français de renseignement, qui tient à rester anonyme, estime que le colonel Kadhafi reste imprévisible: "Il peut faire des choses complètement débiles: dans sa folie, il faut s'attendre à tout. Il peut envoyer un avion bombarder un bateau de croisière qui croise au large de la Libye".14H39 - LE CESSEZ-LE-FEU N'EST "PAS IMPORTANT POUR NOUS", dit le commandant des insurgés. 14H35 - L'OTAN ACCELERE LA PLANIFICATION D'UNE OPÉRATION ÉVENTUELLE EN LIBYE. Cette opération n'est pas encore décidée, dit un responsable de l'Alliance atlantique.14H15 - "Canaux de dialogue" - M. Koussa déclare que Tripoli encourage "l'ouverture de canaux de dialogue avec toutes les parties", sans donner plus de détails. Il "regrette profondément" la résolution de l'ONU qui "aggravera la souffrance du peuple libyen".14H11 - Prague "respecte" - La République tchèque "respecte" la résolution de l'ONU mais n'envisage pas de participer aux opérations militaires, précise Petr Necas, le Premier ministre.13H55 - Chute du prix du pétrole - Les cours du pétrole ont chuté de trois dollars à Londres comme à New York après l'annonce par le gouvernement libyen d'un cessez-le-feu. 13H44 - Fin des opérations militaires - La Libye met fin à toutes ses opérations militaires, indique Moussa Koussa, ministre des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse. Membre à part entière des Nations Unies, la Libye est "contrainte d'accepter la résolution du Conseil de sécurité".13H39 - LA LIBYE DÉCIDE UN CESSEZ-LE-FEU IMMÉDIAT13H20 - Bases espagnoles - L'Espagne mettra à disposition de l'Otan deux bases militaires ainsi que des moyens aériens et navals, une fois obtenue l'autorisation du Parlement, déclare la ministre de la Défense Carme Chacon.Cessez-le-feu libyen13H12 - Sommet tripartite à Paris - L'Union européenne, l'Union africaine et la Ligue arabe se retrouveront demain à Paris, en présence du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. 13H05 - Rencontre Cameron-Sarkozy - Le Premier ministre britannique sera demain à Paris pour rencontrer Nicolas Sarkozy.12H58 - Médiation de l'UA - Le président sud-africain Jacob Zuma enverra des représentants en Libye, ce week-end, dans le cadre d'une mission de l'Union africaine pour tenter de résoudre la crise.12H49 - Des F-16 belges - La Belgique est prête à participer dans le cadre de l'Otan avec 6 chasseurs F-16 et une frégate, annonce le ministre des Affaires européennes et de la coopération, Olivier Chastel.12H23 - Transport - La Lituanie propose de mettre à disposition un avion de transport, qu'elle utilise conjointement avec d'autres pays, pour "une opération d'aide humanitaire et d'évacuation" des populations. 12H20 - Crime de guerre - Toute attaque contre des civils à Benghazi constituerait un crime de guerre, met en garde le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo. "Le gouvernement (libyen) peut contrôler la rébellion mais ne peut pas attaquer des civils, c'est la loi", assure le magistrat argentin à La Haye. 12H15 - Forces britanniques - Elles participeront aux opérations avec des avions de combat Tornado et Eurofighter, qui doivent rejoindre "dans les heures qui viennent" leurs bases de déploiement, annonce David Cameron devant les députés.12H10 - "Enfer" - Le colonel Kadhafi met en garde contre toute offensive, menaçant de "transformer en enfer la vie" de ceux qui attaqueraient la Libye. "Si le monde devient fou, nous le serons aussi. Nous allons riposter".12H05 - L'AGENCE DE CONTRÔLE AÉRIEN EUROPÉENNE INTERDIT LES VOLS CIVILS VERS LA LIBYE12H03 - LA LIBYE NIE AVOIR FERME SON ESPACE AERIEN11H50 - "Prisonniers" - Les rebelles ont attaqué hier soir les pro-Kadhafi à Nalout, et ont "pris toutes leurs armes et munitions". "Maintenant la situation est calme dans la ville", indique un des rebelles. "Nous avons fait prisonniers plusieurs militaires de Kadhafi". 11H47 - Combats - Les forces de Kadhafi ont attaqué hier soir Zenten, au sud-ouest de Tripoli, "et il y a eu des affrontements violents avec les rebelles. Les combats ont continué ce matin", raconte un habitant. "Il y a eu des victimes des deux côtés". "Kadhafi est en train d'envoyer des jeunes inexpérimentés et qui ne connaissent pas cette région montagneuse. Ses forces ont subi d'importants dégâts".11H35 - Aide grecque - La Grèce réclame un "cessez-le-feu immédiat" et est prête "à aider" ses partenaires et alliés. "La résolution 1973 de l'ONU constitue un pas en avant (...), elle envoie un message fort et un avertissement clair: il faut un cessez-le-feu immédiat", affirme Dimitris Droutsas, le chef de la diplomatie.11H30 - Réunion à Rome - Une réunion des dirigeants italiens, autour de Silvio Berlusconi, et une audition parlementaire des ministres des Affaires étrangères et de la Défense sont prévues à la mi-journée à Rome pour décider de la manière dont l'Italie participera à la zone d'exclusion aérienne.11H12 - COMBATS ENTRE REBELLES ET FORCES PRO-KADHAFI A ZENTEN ET NALOUT11H04 - Cessez-le-feu - La Turquie, qui prend acte de la résolution de l'ONU, réclame l'arrêt des violences et un cessez-le-feu immédiat. Elle rappelle en outre qu'elle est depuis le début de la crise opposée à une "intervention étrangère en Libye, pays ami et frère".10H49 - Réunion à Matignon - François Fillon reçoit à 16H00 les principaux responsables parlementaires, en présence d'Alain Juppé et Gérard Longuet pour la mise en oeuvre de la résolution de l'ONU.10H47 - Les Russes n'y vont pas - La participation de la Russie à une opération militaire est "exclue", déclare le général Nikolaï Makarov, chef de l'état-major de l'armée.10H45 - Pas "d'ingérence extérieure" - L'Inde souhaite voir les citoyens d'Afrique du nord et du Moyen Orient prendre leurs propres décisions "en dehors d'une ingérence extérieure". L'Inde s'est abstenue lors du vote de l'ONU.Espace aérien libyen fermé10H40 - LA LIBYE FERME SON ESPACE AERIEN - La Libye ferme son espace aérien à tout trafic jusqu'à nouvel ordre, annonce Eurocontrol, l'agence européenne du contrôle aérien.10H35 - Changement de tactique - Le colonel Kadhafi change de tactique pour des raisons humanitaires et ne prévoit plus d'attaquer Benghazi, fief des rebelles, a annoncé hier soir CNN. "Je viens juste de recevoir un appel d'un des fils de Kadhafi, Seif al-Islam", a indiqué Nic, Robertson, correspondant de CNN à Tripoli.10H24 - Bunkers - "Il existe en Libye des bunkers équipés de technologie suisse. Ils ont été développés dans les années 1980 et 1990 par des bureaux d'ingénieurs qui ont également dessiné les bunkers de l'armée suisse", explique à l'AFP Erich Buser, ingénieur à la retraite.10H15 - "Faire quelque chose" - A 19 ans, Sam quitte Londres pour l'Egypte afin de rejoindre la Libye, sa terre natale, pour combattre avec la rébellion contre Kadhafi. "Je ne pouvais plus rester là, à regarder les nouvelles. Je devenais dingue, je sentais que je devais faire quelque chose", dit-il avec un parfait accent londonien. "J'espère juste qu'ils vont m'apprendre à me servir d'une arme". 10H10 - Berlin "comprend" mais... - Berlin ne veut pas intervenir militairement en Libye mais "comprend" la volonté de ses alliés d'y aller, explique Guido Westerwelle, ministre allemand des Affaires étrangères. "Après évaluation des risques, nous sommes arrivés à la conclusion que nous ne voulons pas mêler des soldats allemands à une guerre (...)". 10H00 - Réunion à l'Elysée - Nicolas Sarkozy a réuni ce matin François Fillon, le ministre de la Défense Gérard Longuet et le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud. La réunion s'est achevée à 09H50.09H50 - "Se faire suicider" - L'eurodéputé et leader d'Europe-Ecologie-Les Verts, Daniel Cohn-Bendit, estime sur Radio Classique et i-TELE que "Kadhafi va disparaître: ou il va se suicider ou il va se faire suicider".09H43 - Réunion d'urgence - Le Premier ministre britannique David Cameron convoque à 09H00 GMT une réunion d'urgence du gouvernement avant de faire une déclaration devant le Parlement, indique Downing Street.09H35 - Rôle de l'Otan - L'Otan va débattre aujourd'hui de son rôle dans les opérations en Libye après le vote de l'ONU, indique une porte-parole de l'alliance.09H30 - Participation du Qatar - Le Qatar va participer aux opérations internationales et souhaite la mise en place rapide de la zone d'exclusion aérienne. 09H24 - Aide logistique - La Pologne est prête a offrir ses avions de transport mais exclut sa participation à une force de frappe, prévient le ministre de la Défense, Bongdan Klich.09H05 - Royaume ougandais pro-Kadhafi - La reine mère du Toro, l'un des royaumes historiques de l'Ouganda, appelle les autres dirigeants traditionnels africains à soutenir le colonel Kadhafi, confronté à "des mercenaires" soutenus par "des puissances étrangères".09H03 - Le Danemark aussi - Le Danemark va demander "le plus rapidement possible" l'appui de la commission parlementaire aux Affaires étrangères pour l'envoi d'une contribution incluant des avions de combat F-16, annonce Lene Espersen, ministre des Affaires étrangères.08H59 - Misrata pilonnée - Les forces pro-Kadhafi pilonnent la ville de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, contrôlée par la rébellion, après une nuit de tirs à l'arme lourde, indique à l'AFP un porte-parole des rebelles. "Des dizaines de bombes de toutes sortes s'abattent sur la ville depuis hier soir".08H45 - Participation norvégienne - La Norvège va participer à l'intervention militaire en Libye après le feu vert de l'ONU, déclare la ministre de la Défense, Grete Faremo."Nous n'avons pas peur"08H35 - "Nous n'avons pas peur" - "Nous sommes dans notre pays et avec notre peuple. Et nous n'avons pas peur," a affirmé sur une chaîne américaine, après le vote onusien, l'un des fils de Kadhafi, Seïf al-Islam Kadhafi. Allez! Nous n'aurons pas peur. Vous n'allez pas aider le peuple si vous allez bombarder la Libye pour tuer des Libyens. Vous détruisez notre pays".08H30 - "DANS QUELQUES HEURES" - Les frappes militaires contre la Libye après la résolution de l'ONU interviendront "rapidement", "dans quelques heures" et les Français y "participeront", annonce le porte-parole du gouvernement François Baroin.08H00 - Réserves chinoises - "Nous sommes opposés à l'usage de la force militaire dans les relations internationales et avons de sérieuses réserves vis-à-vis de certains points de la résolution", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Jiang Yu. La Chine n'a toutefois pas utilisé son droit de veto de membre permanent du Conseil de sécurité mais s'est abstenue, tout comme la Russie.06H36 - Soutien - Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères français, apporte son soutien à une intervention en Libye, estimant qu'il ne s'agit pas d'une "ingérence", mais de "la responsabilité de protéger" un peuple qui appelle à l'aide, dans une interview au quotidien Libération.06H29 - Six avions de chasse canadiens - "Le gouvernement canadien a pris la décision d'envoyer six avions de chasse CF-18 pour rejoindre les Américains, les Britanniques, les Français, et les autres pays qui vont participer à l'imposition de la zone d'exclusion aérienne", indique la télévision privée CTV sur son site internet. 05H01 - "Pas trop tard" - Kevin Rudd, le ministre australien des Affaires étrangères, qui avait appelé la veille à ne pas se montrer "faible" face à Kadhafi, espère que la résolution de l'ONU n'arrive pas "trop tard". EN DIRECT: Après trois jours d'âpres négociations, l'ONU a voté dans la nuit en faveur d'un recours à la force contre les troupes du colonel Kadhafi, ouvrant la voie dans les toutes prochaines heures à des frappes aériennes en Libye. Cette résolution autorise "toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils. Vendredi midi, Tripoli a annoncé un cessez-le-feu immédiat, accueilli avec circonspection.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.