EN DIRECT: Les grèves et les manifestations contre la réforme des retraites

0 21.11.2011 09:28

Les opposants à la réforme des retraites ont de nouveau manifesté jeudi, au lendemain du vote, mais la mobilisation a marqué le pas. La police a compté 560.000 manifestants dans tout le pays, la CGT a estimé le chiffre à près de deux millions. FIN DE NOTRE DIRECT.18H11 - ERIC WOERTH: VERS UNE "SORTIE DE CRISE DANS LES JOURS OU SEMAINES QUI VIENNENT"17H55 - LA CGT APPELLE A "POURSUIVRE LA MOBILISATION".17H50 - "En découdre". Jacky, militant CGT, à Strasbourg: "l'envie d'en découdre est toujours là, nous étions moins nombreux aujourd'hui à cause des étudiants et des salariés en vacances, mais nous sommes toujours motivés car le mouvement continue dans les entreprises".17H38 - LA CGT ESTIME LE NOMBRE DE MANIFESTANTS A "PRES DE DEUX MILLIONS".17H31 - 560.000 MANIFESTANTS EN FRANCE, "PLUS FAIBLE PARTICIPATION" DEPUIS JUIN, SELON LE MINISTERE DE L'INTERIEUR16H21 - Moitié moins - Quelque 31.000 manifestants à Paris, selon la préfecture de police, soit 36.000 de moins que le 19 octobre.16H11 - Feuilleton - Sur une pancarte du défilé parisien, le ministre Eric Woerth et la patronne des patrons, Laurence Parisot, sous le titre "Ciné Sarko présente +Amour, gloire et pognon+".16H00 - Vuvuzelas back - Les "trompettes" du Mondial, qui s'étaient faites plus discrètes au fil des manifestations, sont de retour! En tête du cortège parisien, les militants de la CFTC soufflent dans de petites vuvuzelas bleues, couleur de leur syndicat, provoquant un épouvantable vacarme.15H54 - Moins de Parisiens - La manifestation dans la capitale a rassemblé 170.000 personnes, selon la CGT, un chiffre en nette baisse par rapport au 19 octobre, où le syndicat avait décompté 330.000 manifestants.14H58 - Parole de lycéenne - Kelli Padgette, en 1ère au lycée Daumier à Marseille, présidente du comité de manifestation lycéenne: "des postes de profs supprimés, les pions remplacés par des caméras de surveillance, 35 à 40 élèves par classe... Le bac ne vaut plus grand chose, on doit faire de plus en plus d'études pour après se retrouver au chômage. Si, en plus de ça, notre retraite est détruite... On ne veut pas d'une vie de précarité".14H50 - Slogans - "Sans vergogne, je suis en rogne". "Ni 62, ni 67, mai 68". "60 ans, faut te le dire en quelle langue?" (Marseille). "Sarko t'es foutu, la vieillesse est dans la rue", "Sarko, prépare-toi, ta retraite c'est pour 2012" (Lyon). "Le peuple de France ne sera jamais un peuple soumis" (Toulouse).14H44 - "On va tout bloquer" - Patrick Aniballe, employé chez Air France et délégué syndical CGT manifeste à Marseille: "on va continuer, c'est un leurre quand ils disent que ça s'essouffle. Une loi, on peut la changer. Le mouvement va reprendre après les vacances. On va tout bloquer, comme en mai 1968".14H35 - "Un feu qui couve" - Pour Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, le "mouvement est comme un feu qui couve, et la réforme des retraites est un des symptômes du sentiment d'injustice. Le vote de la loi ne va pas éteindre ce sentiment. Il faut un geste du président, et ne pas promulguer la loi serait un geste politique. Aujourd'hui, le président devrait agir en chef d'Etat".14H30 - "Jusqu'au bout" - Martine Aubry (PS) estime que "les Français ont compris que tant que la loi n'était pas promulguée, ce n'était pas la loi de la République". "Derrière les organisations syndicales, nous nous battrons jusqu'au bout", dit-elle dans le cortège parisien, "je me bats pour que cette loi sur les retraites ne soit pas promulguée".14H21 - 13.000 manifestants à Paris - C'est la première estimation de la préfecture de police. Une participation en baisse par rapport au 19 octobre. 14H20 - Mélenchon contre les "poules mouillées" - Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) manifeste à Paris et assure que "rien n'est fini". "On ne va pas se laisser impressionner par la propagande du pouvoir". Dire que la mobilisation faiblit, "c'est du pipeau" et ceux qui renvoient la question à 2012 sont "des poules mouillées".14H14 - "Reboucher le champagne" - Olivier Besancenot (NPA) estime que "ceux qui ont sablé le champagne peuvent remettre le bouchon à l'intérieur de la bouteille". "Même la loi votée, on continue à lutter", dit-il. "Personne n'attendra 2012 pour gagner sur les retraites".14H05 - Ségolène Royal au pas de course - Arrivée en voiture après le passage de la manif de Lyon, la responsable socialiste a rejoint au pas de course la queue du cortège pour s'adresser à la presse et saluer "une mobilisation très forte". "C'est plus qu'un baroud d'honneur, c'est une volonté de résister".14H00 - Manifestants alpinistes - A Lyon, la manifestation prend de la hauteur... Sous un grand soleil, quatre alpinistes suspendus en rappel sur une façade du centre-ville, près de la place Bellecour, ont tendu une large banderole frappée d'un "67 ans, ça donne le vertige".13H54 - "Corriger la loi" - La secrétaire générale de la FSU, Bernadette Groison, estime que les syndicats ont "toute légitimité" pour "continuer la bagarre sur les retraites". Il faut "corriger la loi".13H35 - 4,06% des fonctionnaires d'Etat en grève - Un chiffre du ministère de la Fonction publique marquant une baisse par rapport au 19 octobre (11,57%). Taux en baisse aussi pour les agents territoriaux (3,4% contre 10,8%) et hospitaliers (4,25% contre 11,67).13H45 - Avertissement - Dans la manif parisienne, une dame âgée porte une pancarte avec une photo de Nicolas Sarkozy et le slogan "nous ne sommes que 2012". Une pancarte de la CFTC réclame "du boulot pour les juniors, du repos pour les seniors". Un homme regarde passer les manifestants, juché sur un escabeau, avec un panneau "oui aux retraites par répartition, non à leurs fonds de pensions".13H30 - Marseille: affluence nettement moindre - De 12.000 personnes (syndicats) à 150.000 (police) ont manifesté. C'est nettement moins que le 19 octobre (23.000 à 240.000).13H26 - THIBAULT (CGT) : "PARTICIPATION INFERIEURE" MAIS ENCORE DE "GRANDE AMPLEUR".13H25 - A Paris - Les manifestants entament leur défilé depuis la Place de la République.13H24 - Légitimité contre légalité - A Auch, Agnès Maillard, blogueuse de 39 ans, a fait une heure de route depuis le bourg de Nogaro, "pour montrer la différence entre la légitimité d'une loi et sa légalité". 4.000 personnes ont défilé, selon les syndicats, 1.500 selon la police. 13H20 - Ca baisse aussi à Lyon - 32.000 manifestants, selon les syndicats, 11.000 d'après la préfecture. Soit une participation inférieure à celle du 19 octobre (45.000 et 18.000).13H16 - "700 euros perdus" - Sébastien Hourcade, 37 ans, cheminot, manifeste à Tarbes. "Même si j'ai perdu 700 euros depuis le début du conflit avec 12 jours de grève, je continuerai à me battre contre cette réforme injuste, faut-il perdre encore 1000 euros de salaire".13H13 - "Tout faire" - François Chérèque (CFDT) se montre offensif contre la loi. "Nous continuerons à la contester et à tout faire pour qu'elle soit réformée". "Les salariés sont encore très majoritairement contre cette loi, notre devoir c'est de continuer à le dire".13H00 - 198.000 MANIFESTANTS A LA MI-JOURNEE SELON L'INTERIEUR - En "nette baisse", précise le ministère. 12H40 - Les retraites c'est pas fini - La nouvelle mobilisation "n'est pas un baroud d'honneur. Il y a encore du monde", indique Jean-Claude Mailly, le leader de FO avant le départ de la manifestation parisienne. "Dire +les retraites, c'est fini+, on dit non. Cela fait toujours partie des revendications". 12H30 - Moins de manifestants à Toulouse - La manifestation a rassemblé 120.000 personnes, affirment les syndicats. La préfecture de Haute-Garonne annonce 15.000 manifestants. Chiffres en baisse par rapport au 19 octobre (entre 35.000 et 155.000 personnes).12H20 - SNCF: 16,8% DE GREVISTES SELON LA DIRECTION, 26,5% SELON LA CGT - Des chiffres en recul par rapport aux précédentes journées interprofessionnelles. 12H05 - Production en baisse - Des salariés grévistes d'EDF ont entamé dès hier soir des baisses de production de l'ordre de 6.250 megawatt (MW). Pour la CGT-Energie, il ne fait aucun doute que les salariés vont continuer à se mobiliser sous d'autres formes. La direction d'EDF fera le point en début d'après-midi.11H55 - Bercy dans le noir - Les ministères de l'Economie et du Budget ont subi une coupure d'électricité d'une heure ce matin sur le site de Bercy. Les responsables vont porter plainte pour "acte de malveillance", soulignant la concomitance avec la journée de grèves.11H50 - Parcours raccourci - Le parcours de manifestation parisienne de la place de la République à Saint-Augustin, a été raccourci par rapport aux précédents défilés, alors qu'une polémique est née sur l'attitude des policiers infiltrés dans les cortèges. 11H25 - Forceps - Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, dénonce un "vote au forceps" de la loi au moment où on annonce une nouvelle hausse du chômage" des seniors. Le gouvernement "a totalement oublié de s'occuper de l'essentiel: une politique de croissance économique, sociale et écologique créatrice d'emplois". 11H20 - Universités peu perturbées - Entre 5 et 6 universités sur 83 au total, sont perturbées ou bloquées partiellement dans le cadre de la journée interprofessionnelle à laquelle appellent les étudiants de l'Unef et Sud étudiant.11H10 - Bus gratuits - A Belfort, on prend le bus gratis. Après avoir négocié avec la direction, des manifestants qui bloquaient ce matin le dépôt de bus Optymo, ont accepté de les laisser passer en échange de la gratuité des trajets pour toute la journée.11H05 - Blocage de PSA Peugeot Citroën - Entre 150-250 manifestants bloquent les entrées du site PSA Peugeot Citroën à Vesoul, indique la CGT. Le blocage est prévu jusqu'à midi avant la manifestation programmée à 14h. 10H55 - En baisse à la poste - Quelque 5,33% des postiers sont en grève à 10H00, selon la direction, un taux en nette baisse par rapport à la journée du 19 octobre (10,23%) et du 12 octobre (16,53%).10H42 - La page n'est pas tournée - Annick Coupé, porte-parole de Solidaires, affirme sur Canal+ que la "page de la mobilisation sur les retraites n'était pas tournée", tout en admettant que "les grèves s'affaiblissent peut-être". Mme Coupé estime qu'en appelant à une journée pendant les vacances, l'intersyndicale avait pris un risque.10H30 - Lille: espace aérien fermé - Les contrôleurs aériens du 12è aéroport du pays sont en grève. La fermeture est prévue jusqu'à 19H00.10h25 - Loi votée, loi appliquée - Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, fait valoir sur Radio Classique, qu'une fois votée, "la loi doit être appliquée". Une réplique à Martine Aubry qui ne veut pas qu'elle soit promulguée. "Je ne trouve pas l’attitude de l’opposition très responsable, en essayant de prolonger le feuilleton, en expliquant que la rue doit avoir le dernier mot", dit M. Le Maire.10h15 - Loi Medef - Pour Benoît Hamon, interrogé sur RMC , "l'objectif" de la journée est d'obtenir que la loi ne soit pas promulguée. Loi que le porte-parole du PS a rebaptisée "loi Medef", car "c'est ni plus ni moins le projet défendu par Laurence Parisot qui est mis en oeuvre par le gouvernement".10H00 - Désaccord - Le leader de FO Jean-Claude Mailly explique sur France 2, ne pas être d'accord avec Bernard Thibault. Le leader de la CGT avait dénoncé la présence de policiers dans les manifestations. "J'ai l'impression que c'est un peu pour faire diversion". Mailly ne s'attend pas à une mobilisation record mais assure que la contestation n'est pas finie.09H42 - "Plusieurs millions" - Bernard Thibault (CGT) attend "plusieurs millions" de manifestants. Il rappelle sur Europe 1 que 270 manifestations sont programmées, le plus haut niveau jusqu'à présent, tout en reconnaissant que les congés scolaires peuvent avoir une influence sur la participation. 09H40 - "Désaccoutumance" - L'adoption définitive de la réforme des retraites par le Parlement est "une bonne chose pour notre économie" et "pour l'équilibre de nos finances publiques" estime la ministre des Finances Christine Lagarde sur France Inter. "On est en train d'entrer dans un processus de désaccoutumance du déficit et de la dette publique".09h25 - Amiens sans bus - Aucun bus ne circule dans la ville en raison du blocage du dépôt par "des personnes extérieures à l'entreprise".09H20 - Blocage - On circule mal dans la métropole lilloise où le trafic des bus est "fortement perturbé en raison du blocage du dépôt par des manifestants extérieurs", selon le réseau Transpole. Le reste du réseau bus, métro et tramway circule normalement.09H12 - Crédit - Les Français pourront choisir de changer la loi en faisant gagner la gauche en 2012 indique sur RFI Dominique Paillé qui reste persuadé que la réforme des retraites "sera mise au crédit du bilan de Nicolas Sarkozy". 09H00 - Le mouvement n'est pas fini - On a encore "un rendez-vous la semaine prochaine" le samedi 6 novembre, indique sur LCI le secrétaire général de la CFDT François Chérèque qui espère que la loi ne sera pas promulguée.08H30 - Orly, aéroport le plus touché - 50% des vols y sont annulés. Ambiance calme, les passagers ont été prévenus. Aurélie Brick, 27 ans, devait partir à 7H45 pour Constantine. "Nous pouvons partir dans l'après-midi mais pour Sétif". Elle "comprend la grève". Mais "c'est agaçant quand c'est notre tour d'être bloqués".- Les opposants à la réforme des retraites sont de nouveau appelés par les syndicats à une journée d'action, la septième depuis la rentrée, alors que la loi a été définitivement votée hier par les députés. Selon un sondage CSA dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, près de deux Français sur trois (65%) soutiennent cette journée de grève.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.