EN DIRECT: Ben Ali quitte le pouvoir en Tunisie

0 21.11.2011 09:21

21h05 - Porter plainte - "Si Ben Ali vient en France, nous porterons plainte. Nous demanderons son arrestation immédiate et sa traduction en justice pour les crimes commis contre son peuple", déclare un mouvement d'opposition en exil, le Comité pour le respect des libertés et des droits de l'Homme en Tunisie.20h55 - Aucune demande - La France "n'a reçu aucune demande d'accueil" du président tunisien en fuite et examinerait toute éventuelle requête "en accord avec les autorités constitutionnelles tunisiennes", fait savoir le ministère des Affaires étrangères.20h57 - Larmes sportives - "On a pleuré sur le terrain", racontent les handballeurs tunisiens en Suède après avoir appris en plein match contre la France le départ de Ben Ali. La partie avait commencé par une minute de silence en hommage aux victimes des troubles. C'est au cours de la seconde mi-temps qu'ils ont finalement appris la nouvelle, avec "soulagement".20H47 - Alitalia - La compagnie italienne suspend "pour des raisons de sécurité" tous ses vols en direction et en provenance de la Tunisie jusqu'au 17 janvier inclus. Elle a en revanche assuré tous les vols prévus ce vendredi.20h40 - "Fier d'être Tunisien" - "Ce qui se passe est historique: un chef arabe tombe sous la pression de son peuple, on peut être fier d'être Tunisien", lance Kamel Yousfi qui manifeste sa joie avec ses compatriotes à Marseille.20h37 - Souhait d'apaisement - "La France souhaite l'apaisement et la fin des violences. Seul le dialogue peut apporter une solution démocratique et durable à la crise actuelle", et "la France se tient aux cotés du peuple tunisien dans cette période décisive", ajoute l'Elysée.20h32 - Paris "prend acte" - "La France prend acte de la transition constitutionnelle" en Tunisie, "annoncée par le Premier ministre Ghannouchi", selon un communiqué de l'Elysée.20h28 - Ni Malte, ni l'Italie - "Ben Ali ne vient pas à Malte et le gouvernement n'a aucune indication qu'il viendra à Malte", a déclaré le chef de la diplomatie maltaise, Tonio Borg.Des rumeurs ont aussi fait état de son arrivée en Italie, mais le ministère italien des Affaires étrangères les a qualifiées d'"infondées".20h25 - Querelle d'interprétation - Un constitutionnaliste, Sadok Belaïd, estime sur la télévision El Jazira, que, selon la Constitution, c'est le président de la chambre des députés, Fouad Mebazaa, et non le Premier ministre qui aurait dû assurer l'intérim de la présidence.20h19 - RSF se réjouit - "Un prédateur de la liberté de la presse s'en va", se réjouit Reporters sans frontières (RSF), pour qui le départ de Ben Ali "doit entraîner une rupture totale avec les années de répression".20h10 - "Transition démocratique" - Martine Aubry, première secrétaire du PS, estime que "le départ du président Ben Ali doit permettre la transition démocratique" et demande à la France de "s'engager sans ambiguité en faveur de la démocratie en Tunisie".20h05 - "Ben Ali s'est enfui" - Après l'entrée en vigueur du couvre-feu à Tunis, un homme s'est aventuré hors d'un hôtel de l'avenue Bourguiba, criant "le peuple s'est soulevé et Ben Ali s'est enfui". Il a été ramené manu militari à l'intérieur par des policiers des unités anti-émeutes.20h01 - Vers le nord - L'avion de Zine El Abidine Ben Ali survolait peu avant 19H00 GMT l'espace aérien maltais "en direction du nord", selon un porte-parole du ministère maltais des Affaires étrangères. 19h55 - Réunion au sommet - Nicolas Sarkozy et François Fillon sont en réunion à l'Elysée pour parler de la situation en Tunisie, et "aucune information n'atteste la venue de Ben Ali en France", affirme la présidence française.19h50 - Tirs - Des tirs d'armes automatiques sont entendus dans le centre de Tunis sous couvre-feu, selon des journalistes de l'AFP.19h43 - Touristes bloqués - Le voyagiste Thomas Cook Belgique suspend le rapatriement de 540 clients en vacances en Tunisie. Un premier avion a ramené à Bruxelles 180 touristes vendredi matin. Deux autres vols étaient prévus dans la journée, mais ils ont été annulés. 19h42 - Le PS inquiet - "La plus mauvaise issue serait que le peuple tunisien se libère d'un régime autoritaire pour que cette liberté nouvelle lui soit confisquée par un autre régime autoritaire", s'inquiète le porte-parole du PS français, Benoît Hamon. 19h37 - Transavia - La filiale low-cost d'Air France-KLM, Transavia, maintient pour l'heure ses vols du week-end au départ ou en provenance de Tunisie. "Tant que les aéroports ne sont pas tous fermés, nous préférons maintenir ces vols pour permettre de rapatrier les passagers en France", indique son PDG Lionel Guérin. 19h32 - Réaction américaine - Le peuple tunisien "a le droit de choisir ses dirigeants", déclare la Maison Blanche. 19h20 - Joie au Canada - Le Collectif de solidarité tunisien de Montréal, organisateur de plusieurs manifestations contre le pouvoir de Ben Ali, se dit "heureux" de son départ.19h16 - Réformes - Le président par intérim promet de "mettre en oeuvre toutes les réformes sociales et politiques qui ont été annoncées en collaboration avec les partis politiques et les composantes de la société civile". 19h14 - "Pas d'information" - L'Elysée affirme à l'AFP n'avoir "pas d'information" sur une éventuelle arrivée en France de Ben Ali.19h12 - Respecter la Constitution - Mohammed Ghannouchi s'engage à "respecter la Constitution".19h04 - Air France - Tous les vols d'Air France à destination de Tunis sont annulés jusqu'à nouvel ordre, ainsi que les sept vols prévus au départ de l'aéroport tunisien samedi et dimanche, d'une capacité totale de quelque 1.100 passagers.18h57 - Appel à l'unité - Le président par intérim Mohammed Ghannouchi appelle tous les Tunisiens à l'unité.18h49 - Aéroports fermés - Les principaux aéroports tunisiens sont fermés, mais l'espace aérien est encore officiellement ouvert, rendant possible le survol du pays, selon un porte-parole des autorités de sécurité aérienne françaises.18h45 - INTERIM - Le Premier ministre Mohammed Ghannouchi annonce à la télévision qu'il assure l'intérim de la présidence.18H37 - BEN ALI QUITTE LE PAYS - Le président Ben Ali a quitté la Tunisie, selon des sources proches du gouvernement.18h34 - Marchés inquiets - L'agence de notation Fitch Ratings annonce qu'elle envisage d'abaisser la note de la Tunisie (actuellement fixée à "BBB") au vu des troubles sociaux qui, s'ils se prolongeaient, pourraient avoir des "conséquences négatives" sur l'économie du pays.18h26 - Bandeau - L'information qu'une "annonce très importante" sera faite "sous peu" est apparue sur le bandeau qui déroule les informations nationales et internationales alors que Tunis7 diffusait un documentaire. 18h18 - Les sportifs aussi - Une minute de silence en hommage aux victimes des troubles est observée avant le match entre la Tunisie et la France lors du Championnat du monde de handball, à Kristianstad, en Suède.18h17 - Partis d'opposition - Les principaux partis d'opposition tunisiens, légaux comme interdits, demandent "le départ de Ben Ali et l'instauration d'un gouvernement provisoire chargé dans les six mois d'organiser des élections libres" dans une déclaration commune publiée à Paris.18h12 - Annonce imminente - La télévision publique indique qu'une "annonce très importante pour le peuple tunisien sera faite sous peu".La crise en Tunisie s'accélère: la contestation prend la forme d'un affrontement entre la population, qui poursuit et amplifie ses manifestations, et le pouvoir, qui a décrèté l'état d'urgence. SUIVRE NOTRE DIRECT.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.