Deux semaines d’avance sur certaines parcelles

0 18.11.2011 09:11

Après des semaines de sécheresse, les moissons qui viennent de débuter seront maigres, ou au mieux, moyennes, dans le secteur de Vaas. « De 20 à 70 quintaux par hectare », annonce Thierry Métivier, responsable du silo.« Ce n’est vraiment pas terrible. Si certains limitent la casse, parce que leur sol ou leur variété de blé sont meilleurs, ou parce qu’ils ont irrigué, d’autres font vraiment de petites récoltes. » Et ceci avec deux semaines d’avance dans les environs de Vaas. « Je n’avais jamais vu cela en 27 ans », souligne Thierry Métivier. « En temps normal, les moissons débutent aux alentours du 14 juillet. Là, nous avons commencé fin juin. » Confirmation de cette morosité ambiante sur une parcelle à La Chartre-sur-le-Loir, à quelques kilomètres de là. Serge moissonne pour un copain. « C’est très maigre », lâche-t-il.Une bonne qualité de grain« Au printemps, les épis ont eu froid, ils sont mal montés. Il aurait fallu de l’eau plus tôt. Nous avons aussi eu de gros écarts de températures entre le jour et la nuit début juin. Et ça aussi, ça a fait mal. » Bref, pas de quoi se réjouir dans le secteur.La bonne nouvelle en fait se situerait du côté de la qualité du grain : « elle est en général vraiment bonne, même si les résultats sont hétérogènes d’un endroit à l’autre. »Quant aux autres cultures, orge et colza ont donné des rendements également très moyens, avec là aussi deux semaines d’avance, tandis que le maïs devrait connaître un sort guère plus réjouissant. « Ça part très mal. S’il ne pleut pas de façon significative, et si la chaleur se maintient, certains devront récolter début août. » Au lieu du 15 octobre… « Alors forcément, le moral des agriculteurs n’est pas au mieux », décrit Thierry Métivier. « Ils attendent avec inquiétude le prix d’acompte. On en saura peut-être plus à ce sujet dans les jours à venir. »Nicolas Fernand

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.