Des salariés de LTR Industries poursuivis dans un trafic de tabac

0 21.11.2011 09:40

Pendant plusieurs mois, un salarié de LTR, puis un autre, sont suspectés d’avoir sorti frauduleusement du tabac de l’entreprise, pour en faire le trafic. La quantité détournée avoisinerait les 400 kg.Visiblement, il n’a pas été compliqué pour Philippe, puis pour Hervé, deux salariés de l’entreprise LTR, basée à Spay, de sortir du site une quantité assez énorme de tabac. Pour approvisionner ensuite des clients, à des prix défiant toute concurrence : 8 € les 200 grammes, permettant de confectionner 200 cigarettes. Puis 10 € les 170 grammes à partir de janvier 2007, pour suivre l’envolée du prix du tabac.« Au début, je prenais 200 à 300 grammes deux fois par semaine », a reconnu Philippe devant les enquêteurs. Puis, au final, ce sont quelque 800 grammes qui étaient sortis quasi quotidiennement par le salarié, dont le poste permettait une belle marge de manœuvre. En avril 2006, il se retrouve aux chargements de déchets bruts. Des déchets de tabac provenant de clients partout dans le monde, auxquels on ajoutait du tabac de meilleure qualité pour obtenir un mélange, et permettre au même client de le remettre à la vente.En gros, et avec un peu d’adresse, pas dur de se servir. D’ailleurs, quand Philippe s’est retrouvé en arrêt maladie, en juillet 2007, c’est Hervé, un collègue, qui a sans difficulté pris sa relève. En dérobant, et en fournissant Philippe, soucieux de répondre à une demande croissante. Le trafic lui a d’ailleurs permis de réaliser de jolis bénéfices : 1 000 à 1 500 € par mois. « Pour faire des sorties, ou des travaux dans la maison. » Les clients, eux, achetaient pour certains jusqu’à 60 sachets de 170 grammes chaque mois. Une partie pour consommer, une autre pour les amis, avec là encore un petit bénéfice.Au total, environ 400 kg ont ainsi été trafiqués. Mais en octobre 2008, dans une affaire de stupéfiants, les enquêteurs tombent sur des sacs de tabac lors d’une perquisition menée au domicile d’un homme d’une quarantaine d’années. C’est ainsi que sera remontée la chaîne menant jusqu’à Philippe.Jugement le 10 septembreCe jeudi, ils étaient six à comparaître devant les juges, sachant que quatre autres en ont été quitte pour une composition pénale. Les douanes ont demandé près de 30 000 € d’amende, LTR 22 800 €, tandis que la procureure Chantal Moulin-Bernard a réclamé deux mois de prison contre l’un des prévenus et des peines avec sursis et mise à l’épreuve à l’encontre des autres.Après trois heures de procès, le tribunal a mis sa décision en délibéré au 10 septembre. Juste après que la défense a insisté sur un point : des poursuites mal orientées dans la mesure où les vols n’ont pas été commis au préjudice de LTR, puisque le tabac n’appartenait pas à l’entreprise sarthoise mais à ses clients, qui, eux, n’ont pas déposé plainte.Nicolas FERNAND

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.