Des réponses sans solution pour LeMans FC

0 21.11.2011 09:58

« Tendu mais contenu », tels sont les mots du président du club de supporters du Virage Sud, Anthony Archenault, pour décrire le climat dans lequel s’est déroulé cet entretien en forme de grand affrontement en règle. Une explication de texte à bâtons rompus de près de trois heures, à laquelle le club avait bien pris soin de verrouiller tout accès à la presse, en accord avec ses supporters, du reste. Mais le témoignage du leader du kop manceau se veut libre et circonstancié. De la situation financière du club, au recrutement, en passant par l’avenir d’Arnaud Cormier ou de Daniel Jeandupeux, tour d’horizon des sujets de discorde et des zones d’ombre abordées.1-Legarda et ses deniers personnels« Henri Legarda a répondu à toutes les interrogations des adhérents, même les plus indiscrètes », assure Anthony Archenault. A savoir ? « La rémunération du président notamment. Ce à quoi Henri Legarda a juré haut et fort qu’il ne percevait aucune rémunération du club. » OK, quoi d’autre ? « Il lui a aussi été demandé s’il avait injecté de l’argent personnel dans le club pour subvenir aux difficultés financières. Et il a répondu que oui, en fin de saison dernière. » Le patron du Mans FC se serait toutefois gardé de révéler le montant de cet apport. Dommage…2- Situation financière et recrutementIntimement lié aux contraintes économiques, l’épineux dossier d’un recrutement encore infructueux a également concentré les salves des supporters. Henri Legarda y a alors rétorqué que les ventes trop tardives d’Estigarribia (Juventus via Deportivo Maldonado) et de Lamah (Osasuna) n’avaient pas permis de concrétiser les pistes prioritairement étudiées : le Nancéien Paul Alo’o Efoulou, le Sedanais Alexis Allart qui a fini par filer à Boulogne ou le Toulousain Xavier Pentecôte qui a, lui, rejoint Nice. L’encadrement salarial de la DNCG imposait de dégraisser avant d’acheter. La mésaventure du contrat invalidé de Loriot un an plus tôt attestait de l’intransigeance de l’instance de gestion à ce sujet. On a suffisamment entendu cette rengaine pendant l’été.Mais ce mercato estival a au moins débouché sur une bonne nouvelle, selon le président Legarda, lequel a affirmé que « la situation financière du club est meilleure aujourd’hui », depuis ces fameux départs d’Estigarribia et de Lamah. Trop tard cependant pour se renforcer judicieusement.3- Joker et Mercato d’hiverMais alors, reste l’option du recours à un joker (joueur sans club), si les comptes ne sont pas aussi mauvais qu’on le croyait ? Henri Legarda n’a apparemment pas abandonné l’idée, ni celle de se renforcer au prochain mercato d’hiver.Pas de quoi convaincre franchement l’assistance quant à l’avenir sportif du club. « On a au moins eu la preuve que le président avait les mains dans le cambouis et qu’il tenait encore la barre. Mais sinon, c’est un peu « wait and see » (attendez et voyez). Et les supporters sont là pour soutenir, mais ne peuvent pas tout supporter », résume Anthony Archenault, résigné, comme son kop, à espérer sans y croire vraiment.Alexis BABIN

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.