Des motards interpellent les élus

0 21.11.2011 13:33

Il est 9h25 à l’hôtel de ville du Mans ce jeudi. Le conseil municipal est commencé depuis quelques minutes déjà quand plusieurs personnes pénètrent dans la salle du conseil et s’asseyent. Jusque-là, rien d’anormal. Mais cette entrée groupée et soudaine surprend tout de même les élus qui s’échangent des regards interrogatifs. Rien ne se passe cependant. Durant une vingtaine de minutes, le débat sur le budget 2011 se poursuit, jusqu’à ce que la douzaine de spectateurs se lève et s’avance au plus près des élus. Debouts, silencieux, les regards fixés vers le maire, les douze spectateurs qui se transforment en manifestants ont également un foulard sur la bouche, comme baîllonnés. Un symbole… que les personnels des services municipaux tentent de percer en allant à la rencontre des manifestants.Mais ces derniers ne pipent mot. Les secondes s’écoulent, personne ne bouge, et Bernard Breux qui est en train de discourir s’impatiente de voir que cette scène perturbe l’attention des autres élus : « On continue? Je ne sais pas comment on fait ? Car je ne suis pas certain que mes propos sont encore audibles ». Le maire Jean-Claude Boulard repousse catégoriquement l’hypothèse d’une suspension de séance : « On continue le débat ».Devant ce refus, les manifestants restent dans leur silence stoïque puis font soudainement volte-face et quittent la salle.Une autre action plus bruyanteDehors, ces motards membres du collectif « Run and stunt » tombent le masque et expliquent leur mouvement. « Malgré nos 25 coups de fil nous n’avons jamais réussi à obtenir un rendez-vous avec la collectivité », explique le porte-parole Berthy Fourrage. « En nous baillonnant, nous souhaitions mettre l’accent sur ça. Mais le maire ne nous a même pas demandé de prendre la parole. Nous sommes restés calmes, mais la prochaine fois nous le serons moins. Nous avons déjà une idée, ne reste plus qu’à fixer la date ».Jean-François BARONA lire, dans «Le Maine Libre» de ce vendredi, les interviews de Betty Fourrage (collectif «Run and stunt») et du maire Jean-Claude Boulard

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.