Dernier adieu à Bruno Cremer en présence de ses "copains du Conservatoire"

0 18.11.2011 09:10

Près de 700 personnes, dont de nombreux admirateurs anonymes, et les "copains du Conservatoire" (Belmondo, Rochefort, Marielle, Vernier, Rich) ont assisté vendredi à Paris aux obsèques du comédien Bruno Cremer, décédé le 7 août d'une longue maladie à l'âge de 80 ans, a constaté un journaliste de l'AFP.Avec Bruno Cremer, Jean-Paul Belmondo, Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Pierre Vernier et Claude Rich ont formé la promotion 1952/53 des cours de théâtre du Conservatoire de Paris. Cinquante-huit ans après, les cinq acteurs, très éprouvés, étaient vendredi au premier rang de l'église Saint-Thomas-d'Aquin, aux côtés de la famille, pour dire adieu à leur ami."Il parlait peu mais sa voix nous subjuguait. Son sourire, son regard était notre patrimoine. Nous l'aimions d'amour", a souligné Jean Rochefort dans un texte lu à sa demande par Pierre Vernier au cours de la cérémonie."Cet homme avait un mystère, quelque chose d'étrange. Il faisait rarement voir l'affection qu'il éprouvait pour certains êtres (...) C'était un prince. Je pense que c'était le plus grand de nous tous, très honnêtement", a dit à l'AFP Jean Rochefort à l'issue de la messe.Le réalisateur Pierre Schoendoerffer qui avait notamment fait jouer Bruno Cremer dans "La 317ème section" (1965), mais aussi Jean-Claude Brisseau qui avait réuni en 1989 le comédien et Vanessa Paradis dans "Noce Blanche", étaient aussi présents, ainsi que les acteurs Monique Chaumette, Niels Arestrup et Jacques Spiesser.Le président de la République avait fait envoyer une gerbe de roses, tandis que le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand et la directrice générale du Centre national du Cinéma étaient représentés par leurs conseillers.Marie-Clémentine, l'une des filles de Bruno Crémer a salué ce "seigneur pudique qui nous a transmis le goût de l'astuce et de la légèreté". Des photos en noir et blanc du comédien avaient été rassemblées sur un pupitre dans le choeur.A la demande de la famille, le chant religieux d'origine irlandaise "Amazing Grace" a été interprété à la guitare.Le père Michel Reb a invité l'assistance à une pensée pour les victimes du séisme en Haïti, des inondations au Pakistan et des incendies en Russie. Une quête a été organisée au profit d'associations dont La Roue Tourne et l'Union du Spectacle qui viennent en aide aux artistes en difficulté.A l'issue de la cérémonie, le cercueil de Bruno Cremer a été longuement applaudi, selon la tradition des artistes.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.