"Dégage!", mot qui engage de Tunis au Caire, via Paris

0 21.11.2011 09:53

Dégage! : de la Tunisie à l'Egypte en passant par la France et l'Italie, cette injonction "à peine méchante", dit un linguiste, s'est imposée avec la force d'un tsunami libertaire, métaphore lointaine d'un petit mot germain à l'origine positif."C'est le mot qui court de révolte en révolte!", lançait Marianne dans son dernier numéro, s'arrêtant sur ce "mot-projectile" passé dans le langage courant au XXe siècle, selon Alain Rey, spécialiste de la langue française."Dégage Ben Ali! " : la Tunisie a ouvert la voie dans la langue de Molière, renversant mi-janvier le président et le régime dont elle ne voulait plus. L'Egypte a suivi avec un slogan identique en arabe adressé au président Hosni Moubarak.En France, c'est la démission de la ministre des affaires étrangères Michèle Alliot-Marie qui est désormais ainsi réclamée: "Dégage MAM !". Ce slogan fait l'ouverture, parmi d'autres, de la page d'accueil du site du MoDem d'Eure-et-Loir et porte le nom d'un groupe de citoyens en colère sur Facebook.Plus fleuri, le "Dimettiti Buffone!" (démissionne bouffon !) choisi le 3 février par des manifestants italiens à Bologne lassés des frasques du président du conseil Silvio Berlusconi avec la gent féminine.L'origine du mot est pourtant germanique, dit Alain Rey: "wad" (caution, gage) date du Moyen Age."Dégage" renvoie à "de l'argent donné en échange de quelque chose, qu'on ne peut dépenser à sa guise. Si on le dé-gage, il devient libre. On dégage d'abord des choses, puis, par métaphore, on libère quelqu'un d'un engagement", explique Alain Rey."L'expression devient familière, voire grossière, dans la première partie du XXe siècle : on dégage pour sortir d'une situation dans laquelle on est coincé ou pour s'en prendre à quelqu'un qui ne veut pas partir", poursuit-il."L'effet produit reste, mais le contexte est totalement retourné. Politique et familiarité se sont rejointes une fois de plus", dit Alain Rey, constatant un glissement répandu "de la communication familière réservée à la sphère privée dans la sphère publique".Mais, ajoute-t-il, "+Dégage!+ c'est familier, mais ce n'est pas méchant. Avant, on aurait dit + A bas! ou Va-t-en!+".

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.