Défauts de maîtrise pour LeMans FC face à Nantes

0 21.11.2011 09:21

Quatre points sur 18 (six matches), ce n’est pas folichon. Mais LeMans FC est réglé, en ce début de saison, sur le mode patience. La fameuse reconstruction est en marche, ce nul nantais se pose comme une pierre de plus. Mais on est encore loin d’atteindre le toit capable de gravir les étages de cette L2.Le mieuxUne volonté évidente de se prendre en mains, de faire bouger les choses, tout simplement de se bouger avec une réelle envie symbole d’une jeunesse conquérante. Les espoirs commencent à marquer, en attendant l’apport, encore en pointillés, de Modibo Diarra. Après Belfort devant Sedan, Ekeng Ekeng contre Ajaccio en Coupe de la Ligue, Fousseyni Cissé a ouvert son compteur L2. Il était déjà le premier scoreur de l’été lors de qualification face à Arles-Avignon. Et Pierre Gibaud s’est aussi invité dans le clan très fermé des passeurs décisifs. Le turnover a visiblement du bon en ce début de campagne.Metz : un an d’avanceLes Sarthois ont mis le nez à la fenêtre. La largeur du banc et de l’effectif s’avère un atout avec lequel Arnaud Cormier se doit de composer au mieux. Ce qui n’est pas forcément évident, car ces jeunes pousses éprouvent fatalement du mal à enchaîner. La hiérarchie tardera ainsi à se dessiner.Pour la première fois, les Manceaux ont aligné deux rencontres sans défaite.Ce n’était jamais arrivé. Après les succès obtenus face à Arles-Avignon et Istres (Coupe de la Ligue) ou Sedan (L2), ils étaient retombés dans les travers de la défaite (Arles, Bastia et Châteauroux). Après ce nul de la Beaujoire, il est nécessaire de bien se comporter Metz (samedi 14 h 30 au MMArena).SérieSeule une série permettra de remonter dans un championnat, où certains ont déjà pris les devants. La venue des Lorrains sera essentielle dans cette optique. Des Messins, dont le dernier parcours n’est pas sans servir de référence. Mais aussi de rappel à l’ordre. Ils avaient aussi fait le ménage et largement rajeuni leur un groupe. Du coup, ils ont longtemps galéré avant de se maintenir lors de l’avant-dernière journée et de finir 17e juste au-dessus de la ligne de survie. Même rejoints par Laval (2-2), ils vont un peu mieux cette fois (7e avec 9 points). Les similitudes existent avec la « classe biberon » mancelle.AméliorationsL’égalisation des Nantais a mis l’accent sur l’obligation d’améliorer la constance et consistance. Avant de céder sur la reprise à bout portant de Vivian, après le corner de Gakpé dévié par Djilobodji, les Sarthois semblaient avoir laissé passer l’orage. Les « cadres » Fredrik Strömstad et Frédéric Thomas doivent affirmer davantage leur influence. Un peu comme Khaled Adénon revenu à son vrai niveau devant un Giorgi Makaridze en passe de prendre le pas sur Didier Ovono. Maintenant, LeMans FC doit corriger ses défauts de maîtrise.Christian LOUIS

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.