Décès du député socialiste du Nord Patrick Roy

0 21.11.2011 10:31

Le député socialiste du Nord Patrick Roy, qui était atteint d'un cancer du pancréas et avait fait un retour émouvant en mars à l'Assemblée nationale, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 53 ans, a-t-on appris de sources parlementaires."Je vous aime toutes et tous. La vie est belle!", avait lancé le député à la célèbre veste rouge lors de son retour dans l'hémicycle le 15 mars en fauteuil roulant, après six mois d'absence.Affaibli, la voix brisée, il avait rendu hommage aux nombreux messages de soutien que lui avaient adressés ses collègues députés.En décembre, le maire de l'ancienne ville minière de Denain, député du Nord depuis 2002, avait parlé sans fard du mal qui le rongeait, lors d'une réunion publique dans sa commune, rompant avec la tradition des hommes publics qui cachent leur "douloureuse maladie".Pendant son cancer, l'ancien instituteur, réputé au Palais Bourbon pour son verbe haut, avait fait l'objet de l'attention de nombreux élus, tous bords confondus. Le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer (UMP), était venu lui rendre visite dans sa chambre d'hôpital."Il avait choisi de rendre public sa maladie parce qu'il jugeait que c'était la première honnêteté qu'il devait à ses électeurs mais aussi parce que c'était sa manière à lui d'aider tous les malades en montrant qu'il n'y a jamais de cause perdue", a réagi dans un communiqué le président du groupe PS au Palais Bourbon, Jean-Marc Ayrault."Le combat, l'engagement opiniâtre pour les autres, c'était Patrick Roy. Un militant de la justice et de la solidarité. Un homme pétri d'humanité qui a puisé dans ses racines et dans son parcours professionnel et politique la force de son caractère", ajoute le patron du groupe PS."Patrick a été un député de combat, formidable de présence et de sincérité. Sa disparition laisse un vide immense pour nous tous", écrit-il encore.Nicolas Sarkozy a salué dans un communiqué "le courage" et la "volonté" du député Patrick Roy face au cancer qui l'a finalement emporté.Patrick Roy "laissera l'image d'un homme sincère et entier au service de ses concitoyens et toujours resté fidèle à ses goûts et ses passions", poursuit la présidence.François Fillon a salué lui aussi la "longue et courageuse" lutte du député contre la maladie en rendant hommage à "un homme de terrain, empreint d'humanité et de refus de toute forme de résignation", qui "aura marqué l'Assemblée nationale par la verve de ses contributions aux débats".La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a également exprimé son "immense tristesse" mardi en saluant en Patrick Roy "un vrai homme du Nord, dont il portait toutes les valeurs : la simplicité, la ténacité, la fidélité".Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a souligné "les grandes qualités de courage, d'humanité et de générosité" du député PS Patrick Roy."Nous perdons un collègue et un ami dont l'engagement politique et les grandes qualités de courage, d'humanité et de générosité qu'il a démontrées face à la maladie constituent une espérance pour tous ceux qui affrontent une telle épreuve et un exemple pour nous tous", a déclaré le président de l'Assemblée dans un communiqué."Ses qualités humaines étaient reconnues de tous, sur l'ensemble des bancs de l'Assemblée nationale. Aujourd'hui, l'Assemblée nationale est en deuil", a-t-il poursuivi.Un hommage lui sera rendu, avec une minute de silence à l'ouverture de la séance des questions au gouvernement.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.