Cyclisme: Mélodie Lesueur championne de France

0 18.11.2011 09:45

Mélodie Lesueur, vingt ans, a remporté samedi le titre de championne de France en tirant opportunément profit de la lutte stérile entre les favorites Jeannie Longo, la tenante du titre Christel Ferrier-Bruneau et Edwige Pitel, reléguées à près de quatre minutes.Le culot de la jeunesse a aussi permis à Amélie Rivat, vingt ans également, de prendre la deuxième place (à 1 min 56 sec) au terme des 112 kilomètres. Leurs aînées Longo (51 ans), Ferrier-Bruneau (30 ans) et Edwige Pitel (43 ans) se sont finalement expliquées dans le sprint du peloton, pour la troisième place remportée par Longo.Malgré un palmarès fourni dans les catégories de jeunes --deux deuxième places en contre-la-montre et course en ligne Espoirs l'an dernier, troisième Espoir du +chrono+ jeudi notamment-- personne n'attendait Mélodie Lesueur si tôt dans la cour des grands. Elle non plus."Je n'étais pas partie pour gagner, je ne me sentais pas parmi les favorites, j'y suis allée au courage", a expliqué la jeune Picarde, soulignant son "manque d'entraînement par rapport à l'année dernière" depuis qu'elle a commencé à travailler comme intérimaire dans une usine de soudure en Normandie, à plus de cinquante kilomètres de chez elle.Et c'est en larmes qu'elle a enfilé le maillot tricolore et écouté La Marseillaise, sous le regard non moins ému de Rivat et celui bienveillant de la doyenne de la compétition, Jeannie Longo.Descendue du podium, la dame aux 57 titres nationaux a déploré des stratégies "pas toujours judicieuses", notamment de l'équipe Vienne-Futuroscope de Christel Ferrier-Bruneau, avant de féliciter la "petite pousse" pour son sens de l'offensive et son échappée lancée à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée.Sans se retourner, Lesueur a ensuite rapidement lâché sa partenaire d'échappée Nadia Triquet-Claude dans la côte du Champ du loup, la plus dure du circuit, pour un raid solitaire de plus de 50 kilomètres."C'était très long, je me suis senti seule toute la course, j'avais des crampes dans les deux derniers tours. Je me suis battu contre le vent, le peloton, j'ai été au bout de moi-même", a-t-elle raconté.La jeune championne ne se berçait toutefois pas d'illusions: "Je ne sais pas si ça changera ma vie. On verra mais pour l'instant, ma vie c'est +vélo-boulot-dodo+".

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.